13/03/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
FSPF, syndicat, Gaertner, pharmacie, titulaire Zabou Carrière

Pour le premier mois d’application de la réforme signée par l’USPO en 2017 – laquelle ne porte en 2018 que sur la modification des différents taux de marge par tranche de prix -, la croissance n’est pas au rendez-vous. 
En janvier, selon des données QuintilesIMS-Pharmastat, le réseau a concédé une perte de rémunération de 10,9 millions d’euros (- 2,32 % par rapport à la même période de 2017). « Il faudra attendre la fin du premier trimestre pour tirer un premier bilan », nuance toutefois Gilles Bonnefond, président de l’USPO. Le président de la FSPF, Philippe Gaertner, n’a lui pas attendu pour exprimer son mécontentement.
« La réalité des chiffres confirme nos prévisions », fait-il remarquer, taclant au passage l’avenant n° 11 signé par l’USPO et la CNAM en juillet dernier « qui devait amener, selon les signataires, un gain d’environ 6 millions d’euros par mois ». 
Philippe Gaertner demande l’ouverture d’une négociation avec l’Etat et, plus précisément, la renégociation des paramètres de l’arrêté de marge pour 2019 et 2020, afin de « corriger les effets pervers de la politique de rabot sur les prix industriels insuffisamment compensés par l’avenant n° 11 » ainsi que « l’ouverture d’un chantier en vue de sécuriser rapidement la rémunération du médicament générique ».

Lire aussi l’article « Nouvelle rémunération : premier faux pas lié à la baisse d’activité en janvier », mis en ligne le 12 mars 2018






Les dernières réactions

  • 14/03/2018 à 09:13
    cf
    alerter
    Pourtant le doliprane est soldé dans certaines pharmacies à 1€30, preuve que tout va bien..
  • 14/03/2018 à 11:46
    BREZHONEG
    alerter
    Quel spectacle! Deja que les 2 presidents,sous controle, refusent toute action un peu nouvelle et offensive,mais ils n'ont rien d'autres a faire que de se chamailler sur les miettes qu'on nous laisse, pendant qu'on coule!!
  • 15/03/2018 à 18:53
    Globulo
    alerter
    Il serait temps que tous les syndicats reconnaissent leurs fautes passées et présentes, s'allient maintenant et mettent en place un honoraire pirate de 1 euro par prescription de médicaments.
    La CNAM, Bercy et le CEPS se fichent de nous. A nous de nous défendre.
    UNION FSPF-USPO: Que les 2 présidents lancent des négociations communes aux 2 syndicats avec leurs éléments de leurs bureaux respectifs les plus consensuels (s'il y en a).

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Vos résultats économiques en avril 2018 sont-ils meilleurs que ceux d'avril 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK