Newsletter week-end : oui à la substitution ! - 24/02/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
24/02/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Newsletter week-end : oui à la substitution !

Getty Images/iStockphoto

S’il ne fallait retenir qu’une chose positive des ruptures de stock de médicaments, ne serait-ce pas la possibilité pour les pharmaciens de se voir confier un droit de substitution d’un médicament en rupture contre un autre, équivalent en termes de bénéfices-risques ?  Le gouvernement l’a évoqué dans sa feuille de route présentée le 21 février.  La Haute Autorité de Santé (HAS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) seront chargées dans les semaines à venir d’établir une liste des équivalences. Hasard ou coïncidence, le lendemain même, l’ANSM autorisait les pharmaciens, à titre exceptionnel et transitoire, à délivrer un autre médicament à base de méthylphénidate sans que le patient n’ait à présenter une nouvelle ordonnance si le médicament prescrit n’était pas disponible…

Très mobilisés au comptoir, vous avez manqué de temps pour suivre l’actualité ? Voici notre sélection des informations qu’il ne fallait pas rater cette semaine.

Annonces gouvernementales contre les pénuries de médicaments : les pharmaciens au front

Négociations conventionnelles : quel soutien pour les officines en péril ?

Indus : comment se défendre face au zèle des CPAM

Grogne des pharmaciens : mobilisez-vous qu’ils disaient

Méthylphénidate : substitution autorisée pour les pharmaciens

Produits de contraste : comment ça va se passer en mars ?

Cannabis medical : les medicaments attendus pour 2025

Franchises médicales : une augmentation en deux temps



Les dernières réactions

  • 26/02/2024 à 11:17
    frenchie
    alerter
    excellent choix d'avoir une liste de médicaments manquants pour gérer les pénuries! on va pouvoir changer un antibiotique manquant par un autre également manquant histoire de gagner du temps. Relocaliser l'industrie en Europe avec une flambée des prix. Entre-temps délivrance à l'unité car ça on y tient vraiment et évidemment test ORL pour déterminer l'origine bactérienne. Que de boulot!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !