Newsletter week-end : la profession refuse de porter le chapeau - 30/03/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
30/03/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Newsletter week-end : la profession refuse de porter le chapeau

Getty Images/iStockphoto

Pour réduire le déficit public, Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, s'est dit « ouvert à tout ». Si bien que, pour alléger la dette de la France, beaucoup d'idées fusent. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, a évoqué sur les ondes de RTL la piste qui consisterait à prendre en charge le remboursement des médicaments en fonction des revenus du patient. Thomas Fatôme, le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam) a, lui, annoncé que la lutte contre les fraudes fiscales et sociales est un ressort pour faire des économies et qu'il va encore s'intensifier en 2024. Y compris pour les pharmaciens qui font figure de mauvais élèves ; en 2023, la profession a commis des fraudes pour 60 millions d'euros. C'est trop mais le déficit public s'est élevé à 154 milliards d'euros en 2023 et les fraudes détectées ont représenté 466,6 millions d’euros. Pour les syndicats représentatifs de la profession, l'Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) et la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), il est donc hors de question de porter le chapeau. Et si la révision du calendrier des négociations conventionnelles imposée par l'Assurance maladie sur les négociations conventionnelles n'était qu'une stratégie pour gagner du temps... Le temps, c'est de l'argent... d'un côté comme de l'autre.

Très mobilisés au comptoir, vous avez manqué de temps pour suivre l’actualité ? Voici notre sélection des informations qu’il ne fallait pas rater cette semaine.

Fraudes : comment se sont comportés les pharmaciens en 2023 ?

Médicaments et soins médicaux : vers un remboursement selon ses revenus ?

Doublement des franchises médicales : on y est !

Négociations conventionnelles : l'Assurance maladie repousse et les syndicats piaffent

Cannabis médical : à quel prix seront vendus ces médicaments ?

Vaccins anti-Covid-19 : réouverture prochaine du portail de commande

Fluoroquinolones : une enquête ouverte sur les effets indésirables

Financiarisation du milieu officinal : l'ouverture du capital des coopératives de pharmaciens est-elle envisageable ?

Convention nationale pharmaceutique : les paramètres à intégrer dans un marché des transactions tendu 
 



Les dernières réactions

  • 30/03/2024 à 17:00
    tnttnt
    alerter
    La profession refuse de porter le chapeau, sauf tous ceux/celles qui tremblent tellement pour leur CA qu'une grève est impossible à mettre en place...
    Ce n'est pas pour rien qu'on est mangé à petit feu par la sécu depuis tant d'année.
  • 31/03/2024 à 07:19
    Argent magique
    alerter
    On ne le porte pas, on le mange !!!Matin , midi et soir jusqu’à la nausée .
  • 02/04/2024 à 09:47
    Nicolas 34
    alerter
    Il est inadmissible que ces incompétents de politiques démagogues parlent de notre profession en ces termes. LA LIGNE ROUGE A ETE FRANCHIE. Nos syndicats asthéniques vont ils tendre l'autre joue avant de reagir ?
    Notre profession est en etat de mort cérébrale. Les medecins seraient déjà tous en grève si on avait remis en cause leur intégrité de la sorte.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !