Négociations sur la rémunération : faut-il hausser le ton ? - 05/02/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
05/02/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Négociations sur la rémunération : faut-il hausser le ton ?

Alors que les négociations conventionnelles se poursuivent entre les syndicats de pharmaciens et l’Assurance maladie, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) réagit au « piétinement » des discussions.
Getty Images

Si l’UNPF n’est pas à la table des négociations, elle n’hésite pas à faire entendre sa voix sur les discussions qui se sont engagées entre l’Assurance maladie et les syndicats pharmaceutiques. Dans un communiqué en date du 5 février 2024, le syndicat estime qu’ « il ne ressort pour le moment aucune avancée » des négociations en cours. « La succession des réunions ne permet que de constater le fossé qui sépare la pharmacie d’officine « vue de haut » (ou devrait-on dire « prise de haut ») de la pharmacie réelle, à bout de souffle économique », n’hésite pas à déclarer l’UNPF. Et d’estimer que le ras-le-bol et le désarroi des pharmaciens se muent « à présent en colère ».

« Faute de revalorisation notable permettant d’enrayer la baisse de rémunération, les fermetures d’officines vont s’accélérer et l’offre de soins de proximité se dégrader dans un pays qui prétend en faire sa priorité. Des moins de 20 000 pharmacies actuelles, combien resteront dans cinq ans ? Dans dix ans ? 15 000 ou encore moins ? », s’interroge le syndicat.

« Au lieu de prendre à bras le corps la relance vitale du réseau, le Gouvernement et la Cnam [Caisse nationale de l’assurance maladie, NdlR] allument des contre-feux sur des sujets rebattus et hors de propos, comme la dispensation à l’unité et la vente en ligne de médicaments. En parallèle, des députés de la majorité travaillent sur des pistes de déréglementation », constate l’UNPF, qui juge que « le dispositif français de délivrance des médicaments, garant de l’absence de contrefaçon et rempart du bon usage, est l’un des rares systèmes qui fonctionnent bien dans notre pays ». Et de se demander pourquoi l’attaquer, sauf peut-être pour les « intérêts des sociétés lucratives qui supplanteront les pharmaciens dans la distribution de produits de santé ».

Et de prévenir : « Sortir de la prochaine réunion plénière, prévue avec l’Assurance maladie début mars, sans proposition concrète et significative de revalorisation représenterait une catastrophe pour le réseau. Faute de signaux positifs d’ici ce rendez-vous majeur, nous n’hésiterons pas à provoquer le destin, en appelant à une mobilisation unie de toutes les forces vives qui veulent préserver l’accès des Français à une pharmacie de qualité et proche de chez eux ».

Et de conclure : « Les agriculteurs n’ont pu se faire entendre qu’en manifestant fortement leur colère, les pharmaciens ont bien retenu la leçon ».



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 05/02/2024 à 15:55
    hingant53
    alerter
    Va falloir investir dans un tracteur
  • 07/02/2024 à 11:34
    BREZHONEG
    alerter
    Bien sur qu'il faut hausser le ton! Le probleme,c'est que nos representants (?) en sont psycho. incapables et sont en plus "sous controle"l
  • 08/02/2024 à 12:45
    BREZHONEG
    alerter
    Rappel : il y a des elections européennes bientot.Ca fonctionne avec un truc qui s'appelle un bulletin de vote.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !