Négociations économiques : l’Assurance maladie annonce la couleur - 13/03/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
13/03/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Négociations économiques : l’Assurance maladie annonce la couleur

Les discussions avec l’Assurance maladie sur le futur avenant économique - qui décidera de l’évolution de la rémunération officinale - s’ouvriront bien à la rentrée et sans retard, même si le calendrier des négociations conventionnelles avec les autres professionnels de santé est très chargé.
Getty Images/iStockphoto

C’est ce qu’a assuré Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins de la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam), lors du salon PharmagoraPlus qui s’est déroulé le week-end dernier à Paris.

Pour compenser le retrait des activités Covid-19, couvrir la hausse des coûts fixes et l’inflation des salaires, les syndicats pharmaceutiques souhaitent la revalorisation de la mission première du pharmacien - la dispensation du médicament - au travers de l’honoraire à l’ordonnance et la création de nouveaux honoraires tels que l’honoraire pour le renouvellement des prescriptions expirées de patients chroniques et les interventions pharmaceutiques (IP) pour lesquels Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), veut une procédure protocolisée.

Misant aussi sur les nouvelles missions pour la croissance économique, Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), demande en plus de poursuivre le travail engagé sur la désensibilisation des prix et surtout des volumes.

L’Assurance maladie n’est pas un amortisseur

Marguerite Cazeneuve s’est montrée à l’écoute des propositions des syndicats sans s’engager sur aucune d’entre elles. Rappelant les investissements importants engagés par l’Assurance maladie pendant la crise sanitaire, elle a appelé « à la responsabilisation des professionnels de santé sur la juste prescription, la juste délivrance, sur la sobriété et la pertinence du système de santé. » Elle a indiqué aussi que ce n’était pas à l’Assurance maladie de jouer, seule, le rôle d’amortisseur de l’inflation et que les efforts devaient être partagés : « Elle n’est pas là pour financer les négociations annuelles obligatoires des pharmaciens. »

Mais elle a donné quelques pistes sur amortisseurs qui pourraient être mis en place : « Je crois beaucoup à l’intervention pharmaceutique et au pharmacien correspondant. » En revanche, elle met en garde la profession contre la financiarisation du secteur que pourrait induire l’inflation.

D’autres marges de manœuvre existent pour revaloriser la rémunération des pharmacies selon un modèle économique gagnant/gagnant : la substitution des médicaments hybrides et des biosimilaires. Sauf que la décision appartient aux politiques…



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 13/03/2023 à 21:09
    helmout
    alerter
    Bonsoir,

    Avec l'inflation, les salaires vont augmenter et avec eux les cotisations sociales associées et donc les recettes de la sécurité sociale.
    Nous sommes étranglés entre l'augmentation de tous nos coûts et notamment les salaires avec en face des prix des médicaments et donc notre marge qui sont stables voir qui baissent.
    Je ne vois pas qui en dehors de la CNAM pourrait nous permettre de sortir de cette machine infernale ?



  • 17/03/2023 à 16:41
    BREZHONEG
    alerter
    Le pilote de cette " machine infernale ",c'est la CNAM .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !