Mon espace santé : le rôle du pharmacien [vidéo] - 24/05/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
24/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Mon espace santé : le rôle du pharmacien [vidéo]

Le nouvel outil numérique Mon espace santé, lancé officiellement le 3 février 2022, a un double objectif : permettre aux Français de disposer d’un dossier médical numérique avec des données de santé sécurisées et hébergées et fluidifier le parcours de soins.

Mon espace santé comprend quatre grandes fonctionnalités : un dossier médical complété d’un profil médical et d’un carnet de vaccination ; une messagerie citoyenne sécurisée pour échanger avec les professionnels de santé ; un agenda pour les rendez-vous médicaux et paramédicaux ; un catalogue d’applications santé et bien-être. Pour l’heure, seules les deux premières fonctionnalités sont opérationnelles. Les deux dernières devraient être intégrées au cours du deuxième semestre 2022.

Le dossier médical va ainsi comprendre les différents documents de santé concernant l’usager : volet médical de synthèse établi par le médecin traitant, comptes-rendus d’hospitalisation, ordonnances, résultats d’analyses et d’examens. Il va s’appuyer sur les documents déjà disponibles dans les dossiers médicaux partagés (DMP) ouverts, soit 10 millions et sera par la suite alimenté par les professionnels de santé (médecins, établissements de santé, biologistes…). Le profil médical est, en revanche, alimenté par l’usager lui-même qui peut indiquer ses mesures de santé (poids, taille, IMC…), ses antécédents médicaux, allergies, ses vaccinations, ses hospitalisations, etc. L’alimentation automatique du dossier médical par les médecins et les autres professionnels de santé ne sera possible qu’avec des logiciels métiers compatibles. Les pharmaciens pourront commander gratuitement la version Ségur de leur LGO à partir de cet été. Les premières installations commenceront à l'automne 2022 et s'achèveront fin 2023. Quant à la messagerie sécurisée, elle permettra aux patients d’échanger avec les professionnels de santé. Mais, l’envoi de mails ne pourra pas se faire à l’initiative de l’usager. C’est le médecin, par exemple, qui pourra initier l’échange pour transmettre une ordonnance ou un commentaire sur des examens biologiques. Et c’est aussi le professionnel de santé qui pourra mettre fin à la conversation par mail. A noter que l’usager a tout loisir d’autoriser ou de bloquer les professionnels qui peuvent avoir accès à ses documents, à l’exception de son médecin traitant. Le patient pourra montrer et envoyer l’ordonnance dématérialisée au pharmacien. Et ce dernier pourra envoyer des mails au patient : conseils, bon usage du médicament… Mon espace santé doit aussi permettre aux professionnels de santé d’un patient d’échanger entre eux grâce à la messagerie nationale sécurisée de santé. L’ambition des pouvoirs publics est de ne pas réitérer les échecs successifs du DMP.



Magali Clausener 

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !