06/12/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Le comité économique des produits de santé (CEPS) a annoncé aux syndicats pharmaceutiques, lors de la dernière réunion de l’année du Comité de suivi des génériques, de nouvelles baisses de prix des médicaments génériques pour un montant de 56 millions d’euros. Appelés à donner leur avis, les syndicats ont mal pris la nouvelle, d’autant que lors de la précédente réunion, ils avaient demandé au CEPS de repousser ces mesures jusqu’à la fin de l’épidémie. Le CEPS rendra prochainement sa décision.Si la baisse est confirmée, « c’est autant qu’il faudra déjà récupérer au niveau de la nouvelle convention nationale pharmaceutique, avant même de parler ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 06/12/2021 à 14:36
    BREZHONEG
    alerter
    Quand je vous avais informé que le magistrat Charles Prats (specialiste fraude sociale) avait annoncé 75 millions de cartes Vitale pour 67 millions de Francais , j'avais complété en disant que cela allait sans doute nous valoir la traditionnelle annonce " il faut faire des economies au profit de la Secu, essentiellement sur le Medicament "" .Eh bien la voilà ...Jamais deçu avec le duo Secu- CEPS.... et toujours deçu par la reaction de la Profession .
  • 07/12/2021 à 10:51
    Jeum37
    alerter
    Ça fait des années (pour ne pas dire des dizaines d’années…) que tous les budgets de sécu sont montés de la même manière. Et systématiquement, les syndicats jouent les vierges effarouchées en prétendant ne pas avoir vu venir le coup cette année !
    Il n’y a rien à attendre de nos représentants: ils valident tous les rabotages de nos chiffres d’affaires que l’état imagine et ne parviendront jamais à récupérer la moitié de ce qu’ils abandonnent.
    Prenez exemple sur les médecins ou même sur les autres professions de santé (même les vendeurs de dispositifs médicaux réagissent dès la première baisse de leurs chiffres…): ils cherchent à améliorer leur rémunération plutôt que de se lamenter sur ce qu’ils perdent, tout en signant le plus vite possible la prochaine baisse de revenus !
  • 07/12/2021 à 11:57
    BREZHONEG
    alerter
    Il est temps qu'Olivier Veran fasse enfin la Grande-(pas tellement plus)- Secu.Depuis le temps qu'on entend l'autre rangaine "" En France ,il faut simplifier l'administratif "". Pour faire des economies...
  • 08/12/2021 à 10:50
    ouf
    alerter
    à l heure où la pharmacie est sollicitée tous les jours pour les tests les vaccinations , travailler en plus le dimanche etc .
    il ne serait peut être pas impossible d’opposer un NON catégorique à cette nouvelle baisse de prix arbitraire.
    ( sans craindre de froisser nos énarques du ministère et de la sécu)
  • 09/12/2021 à 06:37
    Sidonie
    alerter
    Il faut bien compenser les dépenses astronomiques des test sanguins et vaccinations. La CPAM pense plutôt les recettes astronomiques des pharmaciens pour vaccination et test.
    Conclusion augmentation de travail quasi gratuit.
  • 09/12/2021 à 12:35
    tnttnt
    alerter
    D'accord avec toi ; le déficit est là et le combler en baissant les prix est une mesure facile.
    Et jamais de pharmaciens soudés pour se défendre donc ça continuera...
  • 09/12/2021 à 18:48
    ouf
    alerter
    donc il il faudrait baisser le prix des vaccinations et des tests!
  • 09/12/2021 à 19:26
    Pharma
    alerter
    Si tu baisses trop la vaccination, plus personne ne le fera...
    Baisser un peu les TAG, oui surement une bonne piste.
    Mais comme d'hab les dépenses explosent partout (hôpital, transport, ville) et on tape là où c'est facile, sur les médicaments.
    Pour info, les médicaments = 20% des dépenses de santé et = 80% du poids des économies réalisées depuis plusieurs années... Cherchez l'erreur !
    Mais réformer l'hôpital par exemple, c'est plus compliqué !!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !