15/03/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
masques, médecins, pharmaciens, Covid-19, santé, virus DR

L’arrêté sur les nouvelles mesures relatives à la lutte contre la propagation du Covid-19 paru ce dimanche 15 mars au Journal officiel officialise les directives émises vendredi dernier par le ministère des Solidarités et de la Santé concernant la distribution de masques en pharmacie.

Selon cet arrêté, les boîtes de masques de protection issues du stock national peuvent être distribuées gratuitement par les pharmacies d'officines aux professionnels de santé suivants, en fonction des priorités définies au niveau national pour faire face à la crise sanitaire et des stocks disponibles :

  • médecins généralistes et médecins spécialistes ;
  • chirurgiens-dentistes ;
  • infirmiers ;
  • masseurs kinésithérapeutes ;
  • sages-femmes ;
  • pharmaciens.

Comme lors de la précédente distribution, début mars, la remise de masques est effectuée sur présentation d'un document qui justifie l’appartenance à l’une de ces professions, notamment la carte de professionnel de santé.

Les boîtes sont livrées par les grossistes répartiteurs aux pharmacies d'officine qui, à réception, apposent un étiquetage spécifique destiné à permettre leur distribution aux professionnels concernés.

Dans le cas de la précédente vague de distribution, il était recommandé de noter le nom du professionnel de santé auquel les boîtes étaient remises. A ce stade, il n’est pas précisé le contingentement de masques à délivrer à chaque professionnel.

Ces masques pourraient ne parvenir aux pharmacies qu’entre le milieu et la fin de la semaine qui débute.






La rédaction vous conseille ( réservé aux abonnés)

Les dernières réactions

  • 15/03/2020 à 11:34
    Anti
    alerter
    Génial !
    Pendant une semaine on fait quoi ?
  • 15/03/2020 à 14:34
    Bernard Schaeffhold, Autre professionnel de santé
    alerter
    Je ne pense toujours pas qu'on ai pris toute la mesure de la catastrophe qui est entrain de sévir sur la totalité du globe, ce n'est pas
    avec des mesurettes de ce niveau qu'on arrivera à endiguer cette
    pandémie.Nos politiques ne sont pas à la hauteur de la situation présente,Monsieur le président en premier,il est à mon sens(CORONAVIRABLE),et cela est tout à fait préjudiciable à la nation
    toute entière.
  • 15/03/2020 à 16:12

    alerter
    Mon voisin boulanger vient de me contacter pour savoir si je pouvais lui fournir des masques après passage de la police dans son magasin qui lui a dit que ses vendeuses en plus des gants qu’elles portaient devaient mettre des masques de protection
    On est censé donner sur présentation de la carte professionnelle de santé
    Que faire ?
  • 15/03/2020 à 16:36
    BREZHONEG
    alerter
    On panique peut etre un peu trop la population, non? le Professeur. et Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé a dit " 98%.
  • 15/03/2020 à 16:39
    BREZHONEG
    alerter
    ....des positifs guerissent ".......( Prof.Salomon)
  • 15/03/2020 à 17:33
    roller33
    alerter
    A savoir que des adultes jeunes sont en réanimation ( pour une durée de 3 à 5 semaines ) en raison d'une sur-réaction immunologique qui démultiplie les réponses inflammatoires avec décompensation rénale obligeant à une assistance. Certes ils vont peut-être survivre mais quid des séquelles.

    C'est comme avec toutes les catastrophes, on connait le nombre des morts mais les infos une fois le drame passé ne suivent jamais les autres victimes ( ceux dont le pronostic vital est engagé ou qui sont dans un état grave ) pour savoir dans quelles conditions ils s'en tirent.

    A ce stade, c'est trop tôt pour dire quoi que ce soit ( il ne faut pas compter sur la Chine pour communiquer à ce sujet ).
  • 15/03/2020 à 21:03
    titemanga91
    alerter
    Les dits adultes jeunes en réanimation le sont car ils ont consommés de l’ibuprofene qui a fait flamber l’infection. Ils ne le seraient peut être pas sans avoir fait cela.
  • 15/03/2020 à 21:16
    Dios Mine
    alerter
    Les syndicats ne peuvent pas lorsqu'ils passent dans les médias demander des masques . Y en a marre de ce politiquement correct ? Nous devons avoir des masques ffp2 pour l'ensemble de notre personnel . Cette affaire devient un scandale d'état. Il faut menacer de fermer nos officines jusqu'à obtention des dits masques ffp2 pour l'ensemble de note personnel.
  • 15/03/2020 à 22:26
    roller33
    alerter
    Non, je ne parle pas des 4 jeunes gens hospitalisés à Toulouse mais de plusieurs cas d'adultes sans comorbidités et plutôt jeunes dont la réponse immunitaire sur-réagit sans explication observés dans plusieurs services.

    Quant aux masques, le Pr Péronne, chef en infectiologie à l'hôpital Raymond-Poincaré, a dit aujourd'hui sur LCI que certains médecins de l'AP-HP menaçaient d'exercer leur droit de retrait s'ils ne recevaient pas des masques FFP2 urgemment . A mon avis, on n'est pas prioritaire sur l'affaire ( et c'est légitime qu'on dote en premier ceux qui sont au front ).

  • 15/03/2020 à 23:58
    35h
    alerter
    @ BREZHONEG

    98% survivent d'après les informations communiquées hier soir par le DGS, mais aujourd'hui c'est combien et demain? Et 2% de décès hier sur 5000 dépistés, avec des services hospitaliers déjà débordés, mais aujourd'hui c'est combien et demain? Non on ne "panique" pas assez.

    J'espère que vous tiendrez un autre discours dès demain matin auprès de vos patients...

    Courage à tous et toutes pour demain dans vos officines et PROTEGEZ-VOUS.
  • 16/03/2020 à 00:03
    confrère38
    alerter
    Le Chu de Grenoble a demandé à ses soignants de fabriquer ses propres masques . Buzyn devra rendre des comptes devant la justice !
  • 16/03/2020 à 00:36
    Fanrice
    alerter
    Bonjour la répartition pour les membre du personel de ma pharmacie ses une boite par par membre du personnel ou une boite pour la pharmacie car pour avoir un masque j'ai du me battre avec mon titulaire svp répondez moi
  • 16/03/2020 à 08:37
    Les oubliés
    alerter
    Encore une fois, nous les intervenants à domicile en CESU on nous oublie. MERCI.

  • 16/03/2020 à 09:17
    Pierroosimot
    alerter
    On dit que on doit ce protéger j'ai un problème au poumons mais impossible d avoir un masque de protection c est inadmissible c'est ça la France dans les autres pays on distribue les protections mous non bravo
  • 16/03/2020 à 09:17
    Pierroosimot
    alerter
    On dit que on doit ce protéger j'ai un problème au poumons mais impossible d avoir un masque de protection c est inadmissible c'est ça la France dans les autres pays on distribue les protections mous non bravo
  • 16/03/2020 à 12:44
    Authentic59
    alerter
    On parle des medecins qui sont au contact de la patientele , mais les pharmaciens n existe pas et pourtant...les patients s affalent sur les comptoirs en soufflant ,meme en mettant des affiches pour rester a 1m ...bonjour la protection ,encore OUBLIES
    Si les pharmaciens ne sont plus la ,les medecins peuvent toujours prescrire ...les patients n auront pas leur traitement, alors que font nos syndicats et l ordre pour gueuler un coup ? Ils sont deja confinés ?
  • 16/03/2020 à 13:10
    Fleur
    alerter
    Il faut être beaucoup plus ferme avec les patients et mettre une barrière physique pour qu'ils ne puissent s'approcher à moins d'un mètre ( un vrai mètre ! mesurez ! c'est pas 50 cm) et limiter le nombre de patients dans la pharmacie.
    Il faut débarrasser les comptoirs de tous les présentoirs inutiles, pour pouvoir les désinfecter régulièrement.
    Il faut savoir ce que l'on veut. Plus vite on agira, plus vite on verra le bout du tunnel.
  • 16/03/2020 à 13:27
    roller33
    alerter
    Par les temps qui courent, faute de masques, la seule barrière physique, c'est le plexiglas.

    Certaines enseignes alimentaires en ont fixé aux caisses entre hier et aujourd'hui...
  • 16/03/2020 à 13:42

    alerter
    Perso depuis ce lundi matin nous servons les patients via le sas de garde,et ils le comprennent sans problème d’autant qu’il est plus facile de respecter les distances à l’extérieur,l’équipe est également équipée de gants et de masques
  • 16/03/2020 à 22:10
    Nane38
    alerter
    Je suis aide soignante j interviens à domicile auprès de nos anciens souvent très malades,affaiblis et comme des centaines d intervenants(tes) : auxiliaires de vie,aide ménagère etc nous n avons pas de protections alors que nous intervenons souvent plusieurs fois par jour chez des malades...c est une honte.
  • 16/03/2020 à 22:18
    Nane38
    alerter
    Je suis aide soignante et comme des centaines d intervenants (tes) auxiliaires de vie,aide ménagère, nous ne sommes pas prioritaires pour avoir des masques ou du gel.or nous allons plusieurs fois par jour chez des personnes âgées affaiblies, malades les laver,les lever les faire manger préparer leur repas, faire le ménage.Quelle reconnaissance du monde politique, nous sommes les " invisibles" du système de maintien à domicile ,mal payés, snobés et apparemment de peu d'importance . nous sommes aussi en première ligne,365jours par an ,
  • 16/03/2020 à 22:18
    Nane38
    alerter
    Je suis aide soignante et comme des centaines d intervenants (tes) auxiliaires de vie,aide ménagère, nous ne sommes pas prioritaires pour avoir des masques ou du gel.or nous allons plusieurs fois par jour chez des personnes âgées affaiblies, malades les laver,les lever les faire manger préparer leur repas, faire le ménage.Quelle reconnaissance du monde politique, nous sommes les " invisibles" du système de maintien à domicile ,mal payés, snobés et apparemment de peu d'importance . nous sommes aussi en première ligne,365jours par an ,

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK