Maintien à domicile : des baisses de prix à coucher dehors - 19/05/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
19/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Maintien à domicile : des baisses de prix à coucher dehors

Getty Images/iStockphoto

3,53 € : c’est le tarif de location par semaine pour un fauteuil roulant manuel. Un montant qui met la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) en colère. « Avec un tel tarif, il sera impossible pour les pharmaciens d’officine de proposer des équipements de qualité adaptés aux situations de chaque personne », explique le syndicat dans un communiqué en date du 13 mai. Le gouvernement a en effet décidé de « réduire drastiquement les financements » selon la FSPF, avec la mise en place a priori le 1er juillet 2022 d’une nouvelle nomenclature des véhicules pour personnes en situation de handicap (VPH). Le syndicat appelle d’ailleurs les pharmaciens à signer la pétition « Exigeons une vraie prise en charge des fauteuils roulants. »

La FSPF n’est pas la seule à s’alarmer des baisses de tarifs des dispositifs médicaux et du matériel médical. La Fédération des prestataires de santé à domicile (FEDESPAD) s’alarme aussi. Le 19 mai, son président Charles-Henri des Villettes a rappelé que les prestataires vont subir cette année 68 millions d’euros de baisses des prix des produits et prestations. A ce chiffre, il faut ajouter l’impact de l’inflation et de la hausse des prix des carburants et de l’énergie, soit 159 M€. Le résultat net du secteur des PSAD est donc estimé à 60 M€ contre 189 M€ en 2021 et 247 M€ en 2020, alors que le chiffre d’affaires est sensiblement le même depuis trois ans. En 2022, il devrait s’élever à 4,7 milliards d’euros.

La FEDEPSAD réclame par conséquent un moratoire ou un « gel » des baisses de prix pour 2022 et une aide spécifique sur le carburant au même titre que les autres professionnels (médecins, infirmiers …) qui se déplacent à domicile, soit 15 centimes par litre.  En outre, elle veut de nouvelles négociations « sans tarder » pour revaloriser certains tarifsc ce qui permettrait aux PSAD « d'absorber l’inflation ». Enfin, la FEDEPSAD souhaite que le prochain ministre de la Santé organise un « Ségur » de la santé à domicile afin de « repenser l’organisation du système de santé, son financement, et faire de la santé à domicile le point d’ancrage du parcours de soins ».



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 19/05/2022 à 21:16
    rixtou
    alerter
    c'est l'abandon de l'Etat du service médical. En clair : une volonté toujours présente de baisser les prix du médical (prestation diverses pour l'assurance maladie) pour faire des économies versus inflation très forte. Cela va faire très mal dans les mois à venir. L'inquiétude générale monte à juste titre. Aucune solution ni aucune décision n'est prise pour anticiper le mur qui arrive. Sans compter la possible voir la quasi certitude des multiplications des pénurie de médicament et autre produits de santé.
  • 23/05/2022 à 12:59
    Orthinea
    alerter
    A 3,53€ la semaine de location d'un fauteuil roulant, le résultat sera simple. Ce prix est tellement bas qu'il rend la location tout bonnement impossible, car ce prix est inférieur aux coûts. Soit le prestataire refusera de louer quoi que ce soit, soit il louera à son prix, sans aucun remboursement.
  • 08/08/2022 à 22:12
    IBel
    alerter
    Il faut bien payer les pma pour toutes et bientôt les gpa

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !