Loi de Santé : les députés gâtent les pharmaciens - 22/03/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
22/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Loi de Santé : les députés gâtent les pharmaciens

Assemblée, Paris, gouvernement, députés DR

Il a fallu attendre la toute fin de soirée, mais cela en valait la peine. Jeudi 21 mars, les députés ont adopté en première lecture trois amendements concernant directement les pharmaciens, dans le cadre de l'examen de la loi de santé.

On a retrouvé le pharmacien correspondant
Le premier amendement concerne le dispositif du pharmacien correspondant (autorisé à renouveler les traitements chroniques et à en adapter la posologie) qui est généralisé et entre dans les compétences de droit commun des pharmaciens. Il n’est donc plus question d’expérimenter la mesure comme prévu par la Loi de financement de la sécurité sociale 2019. En revanche, cette mission doit s’inscrire dans le cadre de l’exercice coordonnée entre professionnels de santé.

Inflexibles face à la colère
Le deuxième, et certainement le plus attendu, porte sur la dispensation par les pharmaciens de médicaments à prescription obligatoire pour des pathologies bénignes dans le cadre de protocoles élaborés par la HAS. Ce sujet a suscité de très vives réactions de la part des syndicats médicaux. Thomas Mesnier, député (LREM) et rapporteur du projet de loi à la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, a réaffirmé lors des débats qu’il « n’est pas question ici de donner un droit de prescription aux pharmaciens ». Agnès Buzyn a, pour sa part, déclaré : « Je vais m’employer à trouver un consensus entre pharmaciens et médecins »

Pas d’entrave à la vaccination
Enfin, le troisième amendement concerne une adaptation des règles de la vaccination afin de permettre aux pharmaciens de pratiquer certains vaccins à prescription médicale obligatoire. L’objectif est de faciliter le parcours vaccinal et d’augmenter la couverture vaccinale en France. Il est aussi de ne pas limiter la possibilité d’administrer des vaccins (antigrippal par exemple) qui se retrouveraient sous deux statuts différents pour une même indication.

Un autre amendement d’importance, qui permet aux pharmaciens de substituer un médicament d’intérêt thérapeutique majeur lorsque celui-ci est en rupture d’approvisionnement, sans accord préalable du médecin, mais dans le cadre de recommandations de l’ANSM, est examiné aujourd’hui 22 mars.

En revanche, l'amendement concernant le nombre d'adjoints en fonction du chiffre d'affaires (afin d'exclure la part du médicament cher) n'a pas été adopté.



Magali Clausener avec Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 22/03/2019 à 13:44
    Sylvain Tran, Pharmacien titulaire
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 22/03/2019 à 16:44
    BREZHONEG
    alerter
    Bien evidemment, ils insistent sur le fait qu'il n' y a pas prescription,parce...... qu'il faudrait nous verser un honoraire de consultation !!! Comme par hasard, on fait (petitement)une partie du meme boulot que le medecin, mais on n'a pas une partie du C a 25e.Bien négocié, Bonnefons ! Ca me rappelle il y a 40 ans, quand la Secu a décidé de s'informatiser, les officines ont été priées de s"acheter un ordi, sans participation financiere de la Secu.Et les medecins aussi ....avec une participation a l'achat de la Secu. Bref, on nous respecte .
  • 24/03/2019 à 15:49
    Caius
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !