11/07/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Un amendement au projet de loi de modernisation de l’économie, adopté cette nuit au Sénat, permet aux industriels d’obtenir un brevet européen pour toute nouvelle indication d’un médicament déjà sur le marché. Voté par les parlementaires UMP et une majorité de Centristes, ce texte est dénoncé par les Socialistes et Communistes comme une remise en cause du droit de substitution et comme le moyen pour les laboratoires de mettre en place des stratégies de contournement des génériques. Cette brevetabilité d’une nouvelle application thérapeutique est ainsi de nature à faire « peser un risque sur le développement des médicaments génériques », ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK