Accès direct aux professionnels de santé : aux pharmaciens aussi ! - 19/01/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
19/01/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Accès direct aux professionnels de santé : aux pharmaciens aussi !

Getty Images/iStockphoto

La proposition de loi de la députée Stéphanie Rist (Renaissance) est actuellement en discussion à l’Assemblée nationale. Ce texte vise à permettre l’accès direct aux infirmiers en pratique avancée (IPA), masseurs-kinésithérapeutes et orthophonistes sous certaines conditions. Les pharmaciens n’étaient jusqu'alors pas concernés mais le gouvernement a déposé un amendement, travaillé avec l’Ordre des pharmaciens, pour le renouvellement des ordonnances de traitements chroniques.

Afin d’éviter des interruptions de traitement, dans le cas où la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée et sous réserve d’en informer le médecin, le pharmacien pourrait néanmoins renouveler les traitements chroniques « lorsque le médecin prescripteur n’est pas disponible dans un délai compatible avec l’état de santé du patient et pour une durée maximale de trois mois », détaille l’exposé des motifs. La délivrance s’effectuerait chaque mois. Si cet amendement est adopté, il impliquerait la modification du Code de la santé publique ainsi que les conditions de prise en charge prévue par le code de la sécurité sociale.

Un amendement identique a été déposé par plusieurs députés socialistes et apparentés qui précisent : « Face à la désertification médicale et à l'engorgement des consultations dans les cabinets de médecins généralistes, cet amendement est une solution de « pis-aller» pour faciliter le maintien du traitement des 6 millions de patients en ALD aujourd'hui en France ».



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 19/01/2023 à 18:02
    BREZHONEG
    alerter
    Les assurances cherchant toujours le motif ouvrant droit à un refus d'indemniser, ne rien faire avant que le texte soit dument validé ET les,decrets ministerielsd'application sortis au J.O.
  • 19/01/2023 à 21:47
    smartiz19
    alerter
    C'est malheureusement le signe qu'on va vraiment manquer de médecins partout.
    Quelle galère.

    Par pitié, arrrêtez les téléconsultations de ceux qui veulent gentiment travailler comme bon leur semble, pépères ...

    5 ans dans une maison de santé par obligation.
    Déjà que pour les y inciter,
    l' ARS ou la CPAM leur donne 50 000 euros cash ...

    Au moment donné, on ne fait pas médecine pour effleurer le sujet.
    Merci à la CPAM de viser et démonter ce genre de médecin aux pratiques parfois douteuses ...
    Prendre le montant d'une consulte, pour voir arriver à la pharmacie une ordo avec du Doliprane, un Actisoufre, et du Strepsil ...
    N'importe quelle préparatrice en pharmacie en est capable

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !