14/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
téléscope Pixabay

Ce matin du 14 mars, le Leem (Les entreprises du médicament) a présenté son analyse prospective, menée avec le Think tank Futuribles et une trentaine d’experts, « Santé 2030 ». 

Premier constat : le visage de la France sera différent. Notre pays devrait être peuplée de 70 millions d’habitants, dont 80 % vivront en zone urbaine et un quart aura plus de 65 ans et souffrira en moyenne de 4 à 6 pathologies. Notre système de soins devra accompagner et prendre en charge 1,4 à 1,7 million de personnes âgées dépendantes, et gérer une augmentation probable de 50 % du nombre de patients en ALD par rapport à aujourd’hui. 

Deuxième constat : une vague d’innovations de ruptures va arriver notamment dans les traitements des cancers et des maladies du cerveau : nanomédicaments, médecine régénérative, immunothérapies, ARN interférents, etc. Comment le système de santé peut-il s’adapter à ces évolutions y compris sur le plan financier ? Le Leem a identifié 10 transformations essentielles pour permettre un accès durable et équitable des patients aux traitements et aux solutions de santé de demain :
-    permettre l’accès le plus précoce possible des patients à l’innovation en adoptant une approche plus individualisée de la recherche clinique ;
-    mieux anticiper l'arrivée des innovations pour permettre l’adaptation la plus efficace du système de soins ;
-    transformer les mécanismes d’évaluation et gagner en efficacité administrative pour permettre aux patients d’accéder plus vite aux traitements innovants ;
-    mener la bataille de l’efficience indispensable à la pérennité du système de santé ;
-    mesurer la qualité et prendre en compte le retour des patients pour mieux les soigner ;
-    diversifier les mécanismes de fixation des prix des médicaments innovants pour s’adapter aux profils des innovations et pour concilier accès et efficience ;
-    créer le modèle du «médicament service» pour placer le patient au cœur du système de santé ;
-    réussir le mariage entre données de santé et intelligence artificielle pour améliorer la qualité du diagnostic et des soins ;
-    mettre les technologies de rupture au service de la production des médicaments innovants issus du vivant pour préserver l’indépendance sanitaire française ;
-    placer les questionnements éthiques au cœur de l’innovation pour concilier enjeux de recherche et interrogations de la société.






Magali Clausener

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK