19/07/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
préservatif Sergejs Rahunoks - Fotolia

Les cas d’infections à chlamydia et gonocoque sont en recrudescence : + 300 % entre 2012 et 2016 pour Chlamydia trachomatis (267 097 cas en 2016) et Neisseria gonorrhoeae (49 628 cas en 2016), d’après l’enquête LaboIST menée auprès de tous les laboratoires de biologie médicale en 2016, et révélée mercredi 18 juillet 2018 par Santé Publique France. Les femmes de 15 à 24 ans sont plus particulièrement touchées par chlamydia, notamment en Ile-de-France et dans les départements ultramarins. Le gonocoque infecte surtout les 15-24 ans, quelle que soit la région. « La forte augmentation des diagnostics de ces infections constatée en 2016 peut être due à plusieurs facteurs. Elle peut s’expliquer tout d’abord par une sous-estimation des cas diagnostiqués en 2012 mais aussi par une intensification du dépistage et l’amélioration de la sensibilité des tests utilisés et enfin, par l’augmentation de l’incidence de ces IST elles-mêmes», explique Santé Publique France.

 

A cette occasion, Santé Publique France rappelle l’importance du dépistage (voir liste des Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic ou CeGIDD ici) et du port du préservatif. Une campagne pour promouvoir l’utilisation de la capote chez les jeunes est lancée depuis le 18 juillet et jusqu’au 17 août sur les supports numériques. Le slogan : « Un préservatif ça peut te sauver la vie. Gardes-en toujours sur toi. » Et surtout mets-le.






Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK