Indus : de la vaccination Covid-19 au sérum physiologique - 12/01/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
12/01/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Indus : de la vaccination Covid-19 au sérum physiologique

Les indus réclamés par l’Assurance maladie s’amplifient depuis environ 8 mois. Florilège.
Getty Images/iStockphoto

Parmi les tracasseries administratives, les indus réclamés par les caisses primaires d'Assurance maladie (Cpam) occupent une place de choix : demandes injustifiées de pièces Scor (ordonnances, feuilles de soins ou justificatifs des patients) et souvent au-delà des 3 mois de conservation en mémoire, , changement de droits des bénéficiaires de l’aide médicale Etat (AME) alors que leur carte a été éditée pour un an... Auxquels s'ajoutent les difficultés pour vérifier l’ouverture de droits d’un assuré sur le téléservice Acquisition des DRoits intégrée (ADRi). 

Indus ubuesques de la vaccination anti-Covid-19

Le 28 décembre dernier, un pharmacien parisien s’est vu notifier un indu de près de 1500 € que l’Assurance maladie a souhaité récupérer. Après examen de son dossier, la caisse de Paris a considéré que certaines prestations concernant le forfait administratif de 5,40 € pour la vaccination anti-Covid-19 avaient été réglées à tort. Au courant de ce type de réclamation d’indus, Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), explique que l’enregistrement de la vaccination, lorsqu’il est, par exemple, réalisé par un pharmacien adjoint dans « Vaccins Covid », n’est pas pris en compte. « L’Assurance maladie n’est pas capable de faire le lien entre le numéro Finess de la pharmacie et le numéro RPPS des adjoints », explique-t-il. « Les pharmaciens ont donc réclamé les indemnités manquantes auprès des caisses. Qu’elles ont réglées en faisant des erreurs et, maintenant, elles réclament à leur tour le trop payé aux pharmaciens. »

Des indus évitables

Par complaisance, des médecins (pédiatres…) prescrivent du sérum physiologique, conditionné en bouteille de verre et réservé à l’usage parentéral, ainsi qu’une seringue pour effectuer le lavage nasal. Les pharmaciens ayant facturé ces produits à l’Assurance maladie sont redevables des sommes indument remboursées. « Ce type de prescription est hors AMM et ne peut donc être pris en charge ; le pharmacien doit faire régler le patient », recommande Pierre-Olivier Variot, « alors que des ruptures sur les dosettes de sérum physiologique se profilent dans peu de temps. »



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 15/01/2023 à 10:43
    GEGE
    alerter
    Quand l'assurance maladie laisse passer des malversations de patients ou autres.... on râle... je cite ; ....."les fainéants"...

    Quand elle fait son BOULOT , on râle encore ..

    Pour une fois que certains professionnels de santé qui "exagèrent" ou n'appliquent pas les textes , alors que d'autres font leurs boulot malgré les contraintes ,
    ou encore pour une fois qu'elle sanctionne certains patients (c'est vrai sur dépôt de plainte pas avant ) ces patients rares mais malhonnêtes qui carrément volent l'assurance maladie donc nous tous cotisants on râle et on râle ...
    En oubliant (volontairement ) que l'assurance maladie nous assure la sécurité d'un monopole économique sans concurrence donc nous sommes bien "peinards" ... sous asservissement législatif contraignant certes mais c'est le deal ..

    Tenez au hasard il faut aller jusqu'au bout de son courage nous pourrions nous mettre en grève ( hyper original comme idée ) contre les pratiques des indus .... (humour je précise )

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !