28/08/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

L’information dont a fait part Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), à Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), en marge et en aparté de la réunion du mardi 27 août sur les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) angines, est si alarmante qu’elle promet une rentrée électrique pour la profession. « Selon les comptages de l’Assurance maladie, Nicolas Revel a indiqué que l’équilibre économique de l’avenant n° 11, donc sur la partie de la réforme portant sur les honoraires de dispensation, serait dépassé si les choses devaient rester en l’état, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 29/08/2019 à 04:19
    Liliane Deleplace, Autre professionnel de santé
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 29/08/2019 à 07:40
    rab74
    alerter
    comment peut on évaluer des "excédents" quand ces fichus honoraires ne compensent même pas la perte de marge due aux baisses de prix, et ne payent pas les heures qu'on passe à chercher les "manque fabricant"? C'est vraiment étrange qu'on confie un tel pilotage à quelqu'un qui n'a aucune compétences comptables visiblement, ou qui est persuadé qu'une pharmacie fonctionne comme une association loi 1901, avec des bénévoles qui travaillent pour que dalle. gilets verts à la rentrée, aux côtés des urgentistes?
  • 29/08/2019 à 07:43
    rab74
    alerter
    et pour la vaccination grippe, qui devrait commencer dans un peu plus d'un mois, c'est silence et silence? je demanderais volontiers les 2 oreilles et la queue si la corrida était encore en odeur de sainteté!
  • 29/08/2019 à 11:31
    BREZHONEG
    alerter
    Tout cela est dans le droit fil de ce que veut la Secu depuis longtemps: nous vassaliser progressivement, pour controler nos revenus le plus possible pour avoir a sa botte des liberaux sans les avantages du liberalisme et avec les inconvenients de la dependance totale envers le donneur d'ordres. SYNDICATS, Il est grand temps de changer la relation ,avant que ceux qui croient etre les gagnants de l'evolution et etre les patrons d'une grosse boite s'apercoivent qu'ils sont devenus.....des directeurs d'entrepots pieds et poings
    liés . De plus, j'ai lu que LES mACRON BOYS souhaitent integrer le budget de la Secu dans celui de l'Etat.
    Donc, fonctionnarisation pour nos successeurs? Et indemnisation sur quelles bases pour la valeur de reprise de l'entreprise?La meme que pour les centaines qu'on a fait fermer?
  • 29/08/2019 à 13:59

    alerter
    Prête à descendre dans la rue s’il le faut ! Arrêtons de négocier avec des individus qui ne tiennent pas parole ( entre autre l’affaire des Rosp à récupérer car on a trop bien travaillé...)marre des baisses de prix ,nos fonds ne valent plus rien.un bon coup de poing sur la table des négociations et avec des syndicats unis...doux rêve ?
  • 29/08/2019 à 14:15
    PIPO74
    alerter
    Et si on commençait par récupérer un peu sur le salaire de Monsieur Revel qui de ce que je sais tourne autour de 100k€ ?
  • 29/08/2019 à 15:11
    MOMO
    alerter
    IL MANQUE 10 POINTS DE MARGE A LA PHARMACIE MR REVEL

    MARGE RÉDUITE AU MAXIMUM=
    personnel réduit au max
    qualité de l'outil de travail réduit au max
    et une dévalorisation du métier de pharmacien

    on aurai jamais du accepter que la sécurité sociale gère nos remboursements




  • 29/08/2019 à 15:15
    MOMO
    alerter
    Des pharmacies proches de 20% de marge c est la faillite
    un résultat d 'exploitation de moins de 5% c est de l'esclavage§§§§
    La moitié de nos pharmacies françaises sont dans ce cas de figure
    c'est bientôt la fin
  • 30/08/2019 à 11:54
    BREZHONEG
    alerter
    ....fin d'ailleurs conforme a ce qui est souhaité par la Cour des COMPTES.
    Et si on essayait ,par nos milliers d'officines , de porter a la connaissance de la population le projet Hirsch -Tabuteau :Que le 100% pour tous est possible! Ca mettrait un peu de surpression dans le monde d'en haut !!!!! (sans nous gener economiquement, comme le ferait une greve de ceci ou de cela).

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Continuez-vous à ouvrir des DMP ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK