11/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
homéopathie tube DR

La polémique contre le remboursement de l’homéopathie bat son plein. Ayant sollicité l’expertise de son conseil scientifique sur l’état de la science concernant l’efficacité spécifique de l’homéopathie, le Collège national des généralistes enseignants (CNGE), principale société scientifique de médecine générale française, plaide dans un communiqué de presse du 10 janvier 2019 pour son déremboursement et sa sortie du champ universitaire. Le jugement n’est pas tendre au vu des conclusions de l’expertise : « Il n’y a aucun élément pour justifier encore aujourd’hui le remboursement de ces « médicaments » par la collectivité. Il n’y a de même aucune justification à l’enseignement de ce type de pratique mystérieuse à l’université ni au moindre label universitaire », conclut le communiqué.

Ce jour, le Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), a répliqué par un communiqué incendiaire, reprochant au CNGE de mettre à profit cette période, puisque la Haute autorité de santé (HAS) doit se prononcer au printemps sur l’efficacité de l’homéopathie et le bien-fondé de son remboursement, « pour exercer des pressions sur cette autorité, plutôt que de contribuer à un débat dépassionné qui tienne compte des pratiques médicales et de la liberté de choix des patients. »

Dans ce débat explosif, on se souvient que le SNMHF a déposé une soixantaine de plaintes disciplinaires devant l’Ordre des médecins contre les 124 signataires d’un collectif attaquant dans une  tribune publiée le 19 mars 2018 par Le Figaro les « médecines alternatives », dont l’homéopathie. Dans son communiqué, le SNMHF précise que le dépôt de sa plainte avait été motivé uniquement par les propos à caractère anti-déontologiques de ce texte.

Jusqu’à ce que la HAS tranche, le SNMHF souhaite que les débats puissent se poursuivre en toute sérénité et « invite les différents acteurs professionnels de la santé à éviter toute division que les Français ne cautionnent pas ».






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 17/01/2019 à 18:03
    Caius
    alerter
    La sérénité, cela commence par ne pas mettre le feu par des propos et des assertions diffamatoires et mensongères, à être crédible, ce qui n'est plus le cas après l'affaire honteuse du levothyrox, s'occuper des grands laboratoires plein aux as et de leurs saloperies et dissimulation comme servier, de tous les produits arnaques dispositifs médicaux et compléments alimentaires fumisterie voir dangereux comme xls médical d'y mettre de l'ordre comme interdire le mot médical pour ces saloperies qui ont pour but de tromper les patients en leur donnant une connotation médicament et.... Médical qu'ils n'ont pas droits, la pub pour les médicaments, para et ibu entre autre,..... Sans parler du suivie vaccinal dont l'épidémie honteuse et gravissime est révélatrice. En clair faire leur boulot au lieu de dresser un rideau de fumé d'insultes, de diffamation pour faire croire que l'on bosse alors que l'on ne fait pas ce que je viens de liste. On fait ainsi de la diversion. Blouses jaunes. Aventi.
  • 18/01/2019 à 07:51
    Coco
    alerter
    C est pas du placebo... Sinon comment expliquer que ça fonctionne chez les animaux? Après on s en fiche du débat tant que ça reste remboursé...les extrémistes vois les intégristes des deux camps n ont cas se mesurer lors d'un combat de boxe par exemple..
  • 18/01/2019 à 08:41
    Caius
    alerter
    Et bien si le droit de pouvoir se soigner dignement n'est qu'un débat, dont on se fiche, comme du reste d'ailleurs, je me demande qu'est ce qu'on fout ici, à part se ficher de tout et de son métier, et de ses patients, et laisser les autres faire le sale boulot et retirer ensuite les marrons du feu sans se mouiller au détriment bien sûr de ceux qui se sont mouiller.
  • 28/01/2019 à 08:46
    Hellébore
    alerter
    L'effet placebo est reconnu pour l'allopathie, pourquoi ne le serait-il pas pour l'homéopathie ou d'autres traitements dit alternatifs. Cela ne remet absolument pas en cause l'efficacité thérapeutique d'un médicament car on connait l'impact du psychisme sur la santé, la maladie, ou l'efficacité du traitement.
    Et cela ne doit pas remettre en cause le remboursement de l'homéopathie.
    Merci à celui qui a eu le courage de le préciser.
  • 28/01/2019 à 09:23
    Caius
    alerter
    Utiliser le placebo est effectivement un des moyens de l'arsenal thérapeutique, mais réduire l'homéopathie à du placebo n'est que du cynisme de gens incompétents qui n'ont rien à faire dans le service de santé. Et aujourd'hui, c'est la kabbale dont est victime cette thérapeutique qui fait ses preuves depuis deux siècles sans traîner un cortège de victimes empoisonnées comme l' allotherapie et les scandales qui vont avec comme le médiator et la malveillance criminelle de servier. Évidemment cela ne plaît pas à ces élites medico politico financières qui ressentent l'homéopathie comme du poil à gratter qui est une comparaison qui nuit à leurs biseness. Car il ne faut pas se faire d'illusion, la différence entre l'industrie automobile et celle de la santé, c'est que goshn c'est fait pincer et dans un pays où il ne risque pas l'impunité et la légion d'honneur......

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK