04/09/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Fabienne Colin

L’enseigne Pharmabest a ouvert son « flagship store » géant jeudi 3 septembre au cœur de Paris, dans le Forum des Halles. C’est l’officine des superlatifs avec 2050 m² dont 1550 m² de surface de vente, 40 000 références, 350 marques, 26 caisses et 49 salariés. Cyril Slama, repreneur de l’officine en 2019 est désormais cotitulaire avec Jean-Charles Rossi. Avec eux, au capital, figurent les titulaires de la Pharmacie Prado Mermoz de Marseille (Bouches-du-Rhône) et ceux de la Pharmacie du Trianon au Chesnay (Yvelines), liés via une SPF-PL.  Les titulaires entendent, dès la première année, doubler le chiffre d’affaires de l’officine ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 04/09/2020 à 18:41
    drlouzou
    alerter
    Bref , c’est la course à celui qui aura la plus grosse ... Bienvenu au concours des égos
  • 05/09/2020 à 06:53
    Sidonie
    alerter
    Je doute fortement que la Santé sorte gagnante de cette dérive, La pharmacie n'a de sens que répartie sur le territoire.
  • 05/09/2020 à 10:42
    galenus
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 05/09/2020 à 12:41
    BREZHONEG
    alerter
    Ca marchait il y a 30 ans ,le concours de la Grosse Pharmacie.Mais avec l'ecrasement des prix fournisseurs,qui a lui meme écrasé les differences de marge, donc de prix de vente, il va y avoir des Groosses Deceptions,avec des frais fixes inutilement gonflés pour en mettre plein la vue du chaland...qui est de moins en moins reactif a tout ça !!
  • 05/09/2020 à 21:02
    Nicolas 34
    alerter
    @drlouzou : la plus grosse au repos ou en action....that is the question ?
  • 06/09/2020 à 12:30
    Domino
    alerter
    J'y suis allé ce samedi pour voir, et je confirme que cette pharmacie est énorme. Il y a absolument toute la parapharmacie, les médicaments en libre service, l'orthopédie, etc. et à des prix très bas. Quand on rentre, on a une impression d'immensité. Nul doute que ce projet va fonctionner pour les ventes de produits sans ordonnance. La seule question que je me suis posée : si j'étais malade, est-ce que je prendrais mes médicaments dans cette pharmacie ? Et ma réponse a été non.
  • 06/09/2020 à 12:42
    galenus
    alerter
    Censuré ? Est-ce que ce type de pharmacies respecte la charte de la Pharmacie, Monsieur Le Moniteur ?
    Une pharmacie doit rester un lieu de santé, autour du patient et non une foire à la babiole, une grande surface du tout et rien, un drug store du n'importe quoi ! Où est la place du patient dans ces structures ?
    Il dit quoi sur ce sujet, Le Moniteur ? Bien caché derrière le serment d'hypocrite !
    Ceux qui sont vent debout contre Leclerc et les GMS, appliquent les mêmes procédés à la Pharmacie. On se fout de qui ?
    Il ne parle plus Le Moniteur ?
  • 06/09/2020 à 16:14
    brucine
    alerter
    Le Moniteur ne fait que relater l'évènement et n'y est pour rien.

    Et le code de la santé publique réglemente l'emplacement d'une pharmacie et son agencement, mais pas sa taille.

    La pharmacie du forum des Halles a bu un bouillon historique au cours des travaux, c'est aussi le lot de celles en hyper ou aéroport.

    Que, sauf accident de ce type, elle ne soit pas rentable est très incertain: sur le volume et à prix bas, ça dégage malgré les frais et en valeur absolue nettement plus qu'une pharmacie traditionnelle sur le seules RFA.

    Maintenant, bien sûr, le dogme de la pharmacie de proximité est battu en brèche, mais on voit mal des parisiens traverser la ville pour s'y rendre.

    Si Madame Michu se rend dans ce type d'établissement, c'est bien sûr le prix, mais pas seulement: c'est aussi la probabilité de trouver le produit qu'elle cherche sans faire 4 pharmacies.

    La petite pharmacie de quartier ne peut pas tenir le choc, mais il appartient à celles qui dépassent un chiffre d'affaires critiques de montrer qu'elles sont à la fois correctement approvisionnées à des prix attractifs et capables, comme cela a été évoqué, d'un conseil pertinent et humanisé pour y faire obstacle.
  • 06/09/2020 à 17:44
    idiotduvillage
    alerter
    S'il y a une leçon à retirer de la crise du COVID 19 c'est que les seules officines qui ont vraiment tenu le choc sont les pharmacies de proximité quelque soit leur chiffre d'affaires.

    Les grosses pharmacies low cost ont un réel problème de rentabilité qui est masqué par la progression de chiffre d'affaires. Toutes les gosses affaires de plusieurs millions d'€ ont perdu plus de 50% de leur C.A durant la crise et elles mettront de nombreux mois pour revenir à leur C.A pré COVID, si elles y arrivent.

    plus de 90% du C.A réseau provient du monopole (85% apporté par les ordonnances, 7% par les médicaments non remboursables PMO et PMF)
    Plus de 90% du chiffre d'affaires réseau est apporté par les patients chroniques
    Près de 50% de la marge totale du réseau est apportée par les plus de 70 ans
    Près de 70% de la marge totale du réseau est apportée par les plus de 60 ans.
    C'est ce qui explique la bonne santé économique des pharmacies de proximité qui n'ont pas un modèle économique commerciale.
  • 07/09/2020 à 12:16
    galenus
    alerter
    La santé, le patient, au milieu des CA, des marges, des RFA, des prix bas, des promos, des soldes, n'ont plus leurs places.

    On est bien dans le concours de celui qui a la plus grosse...
  • 07/09/2020 à 13:10
    tnttnt
    alerter
    Moi je respecte mes confrères. Qu'ils aient une pharmacie de 40m² ou de 4000m², qu'est ce que cela change tant qu'ils respectent la loi ? Le problème ce n'est pas tant vos commentaires que ce que cela montre sur notre profession. Nous passons notre temps à nous critiquer et à nous tirer dans les pattes. Nous ne sommes jamais soudés, sur rien. Et on se fait défoncer par les autorités de santé qui jouent à chaque fois sur nos divisions. Et ce n'est malheureusement pas près de changer.
  • 07/09/2020 à 14:33
    galenus
    alerter
    Justement tntnt, ne changeons rien ! Laissons faire...
  • 07/09/2020 à 22:58
    Drcoeth
    alerter
    Une immense pharmacie. J’ai été la voir de mes propres yeux elles est juste magnifique et les prix défit toute concurrence... dsl à vous petites pharmacie vouées à disparaître
  • 08/09/2020 à 10:28
    BREZHONEG
    alerter
    Defier sur les prix quand nous nous pouvons maintenant avoir du paracetamol a 0.80, du sirop remboursé secu a 3e,de l'ibuprofene a 1e,des test grossesse a 0.8e, c'est sans probleme que si la"plus grrosse" veut nous imposer le concours de la baisse de la valeur absolue de la marge, je ne demande qu'a l'amplifier.
  • 08/09/2020 à 10:37
    BREZHONEG
    alerter
    ....car quand on se prive de 100 000 euros de marge chaque année en diminuant ses prix, il faut beaucoup augmenter le nombre d'unités vendues pour ne pas passer dans le rouge.Et ça ne fonctionne plus aussi bien que naguere.Les voisins savent se defendre,les hausses de C.A que ça provoquait ont maintenant diminué de moitié,puis plafonné..
  • 08/09/2020 à 10:55
    galenus
    alerter
    Un éléphant se méfie toujours des petits rats. A bon entendeur...
  • 09/09/2020 à 00:16
    drlouzou
    alerter
    Parashop a bu le bouillon , et bien dans le concours des égos , à court terme ça risque de couler et l’idée n’est pas pour me déplaire . Maintenant sur le long terme après plusieurs années de vente à quasi perte , le modèle peut tenir , non pas par la qualité du service , mais par Le disparition de toutes les pharmacies voisines dans un rayon de 5 à 25 kilomètres . A suivre
  • 09/09/2020 à 12:08
    galenus
    alerter
    C'est sympa d'écrire ça : dsl à vous petites pharmacie vouées à disparaître...
  • 09/09/2020 à 12:15
    BREZHONEG
    alerter
    2 eme axe de defense :C'est le moment de reprendre notre campagne de pub,avec les panneaux : "prochaine phie a 52km "
    Ci dessus,plus haut ,Idioduvillage a montré que les gens agés sont un gros bloc de nos clients.Ce sont aussi ceux qui conduisent peu ,et de moins en moins en devenant de plus en plus consommateurs de medicaments.Donc,,on met la barre 1 e pour les produits en vente libre, et on fait voir combien la disparition de 10 400 officines proposée par des gans dangereux pour la Santé Publique est a ne surtout pas mettre en oeuvre,
  • 09/09/2020 à 14:07
    galenus
    alerter
    On se rejoint BREZHONEG, comme souvent.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez-vous vous lancer dans les entretiens pharmaceutiques pour les patients sous anticancéreux oraux ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK