Grogne des pharmaciens d'officine : mobilisez-vous qu'ils disaient ! - 23/02/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
23/02/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Grogne des pharmaciens d'officine : mobilisez-vous qu'ils disaient !

L'enquête en ligne de l’Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), lancée vendredi 16 février, montre que la profession semble prête à se remobiliser. Oui mais comment ?
Getty Images

Les pharmaciens seront-ils une nouvelle fois dans la rue au printemps, comme en novembre dernier ? Ce n’est pas à exclure si l'on en croit les premiers résultats de l’enquête menée en ligne par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) depuis une semaine. Lenteurs des négociations conventionnelles, risques de dérégulation du marché du médicament, menaces de financiarisation : les raisons de s’inquiéter sont nombreuses. Au dernier décompte, à la date de mercredi 21 février 2024, déjà 4 107 réponses avaient été reçues.

Fermeture de pharmacies, arrêt de la vaccination… les pharmaciens sont prêts à manifester leur mécontentement

« C’est un très bon taux de participation et il continue de progresser, a souligné vendredi 23 février, en conférence de presse, Bénédicte Bertholom, directrice générale de l’USPO. Nous avions envoyé le sondage à l’ensemble des pharmaciens d’officine pour savoir s’ils validaient l’idée d’un plan de mobilisation graduée entre février et avril sous la forme d’abord d’une pétition à faire signer aux patients, puis d’une grève des gardes et enfin d’une journée de fermeture des officines accompagnée de manifestations ». Parmi les répondants, 63 % sont adhérents d’un syndicat (dont 900 affiliés à la FSPF) et plus de huit sur dix approuvent la stratégie proposée. « Nous sommes convaincus de l’intérêt de la graduation du mouvement pour le faire accepter à l’ensemble de la profession ainsi qu’aux patients, résume Bénédicte Bertholom. L’idée de fermer les pharmacies pendant une journée est même envisagée par 89 % des répondants, quand on leur pose la question directement, alors qu’on sait que ce n’est pas forcément quelque chose de facile à organiser ». Des pharmaciens y sont même allés de leur suggestion comme arrêter les vaccinations. « J’ai appelé Philippe Besset, le président de la FSPF pour lui faire part de ces résultats », a indiqué Pierre-Olivier Variot, président de l’USPO.

Une réunion intersyndicale est prévue le 8 mars prochain avec les représentants des groupements, de l’Ordre et des étudiants pour discuter d’une action commune. La date de publication du rapport du député de la majorité, Marc Ferracci, sur les professions réglementées n’est pas encore connue et le parlementaire n’a toujours pas reçu les syndicats de pharmaciens, regrette l’USPO.



Véronique Hunsinger

Les dernières réactions

  • 24/02/2024 à 16:04
    BREZHONEG
    alerter
    Vous avez vu l'ouverture du Salon de l'Agriculture ce jour? ..MACRON bien secoué ,devant toutes les télés ravies. Si vous n'avez pas compris comment il faut faire à Pharmagora, vous etes représentés par des indecrottables ! Aprés l'Agriculture, la prochaine cocotte minute s'appellera la Santé (et ce qu'il y a autour).
  • 25/02/2024 à 07:56
    vinz
    alerter
    Faire signer une pétition aux patients pour augmenter nos rémunérations j’ai jamais rien lu d’aussi absurde je sais pas qui est l’énarque qui a pondu cela mais c’est à son niveau…
    Une journée de fermeture… à la limite ils seront même content de faire des économies à la sécu
  • 26/02/2024 à 12:48
    BREZHONEG
    alerter
    Depuis 1970 l'attitude des ministres face à une greve des pharmaciens a toujours été de repondre par le silence, et par le refus de recevoir nos représentants pendant 1 semaine,parfois 2....
    Pour qu'on se retrouve à se demander "bon,qu'est ce qu'on fait maintenant", et que les télés se delectent de "Francais de gauche qui condamnent cette gréve de nantis "comme disait Krasucki (CGT). C'est pour cela qu'il faut ajouter si vous faites greve (pour ceux qui veulent la faire") une proposition d'extinction du Ticket Moderateur.Proposition que ceux qui ne font pas greve peuvent bien evidemment aussi porter. C'est plutot ce que je conseille.
  • 26/02/2024 à 12:55
    Industrie
    alerter
    La profession semble diviser, atonique et asthenique ....
    Le gouvernement va se faire plaisir et reformer sur notre dos
    Si rien ne se passe à pharmagora alors que notre monopole est menacé, que les officines de campagne et de quartier ne trouvent pas de repreneur , nous ouvrons grand la porte à notre disparition programmée et à la perte considérable de la valeur de nos fonds.
    Les syndicats a l'instar des syndicats paysans doivent réagir !
  • 26/02/2024 à 20:16
    JMM
    alerter
    vu le peu de commentaires, on peut en conclure que notre profession est morte cerebralement.
    Entre les titulaires qui roulent sur l'or et ne sont pas solidaires , les titulaires sous antidépresseurs qui bossent 70 h par semaine et les titulaires " premier de la classe " qui seraient prêts si on leur demandait à remplacer pour pas un rond le médecin, l'infirmière, l'aide soignante , le biologiste....il ny aucune unité, entre confrère.
    Si j'étais au ministère de la santé, je ferai dans l'année sauter le numérus clausus géographique, ouvrir le monopole à des géants d'internet, baisser la marge des médicaments remboursés pou faire fermer rapidement ces 8000 pharmacies qui emmerdent tout le monde, donner rapidement les médicaments OTC à leclerc qui depuis qu'il le demande l'a bien mérité.
    Allez y au ministère de la santé, c'est open bar ....les pharmaciens sont sous anesthésique.....
    C'est ce qui explique les ruptures !
  • 26/02/2024 à 22:20
    tnttnt
    alerter
    Enfin un syndicat qui envisage la grève, il était temps !!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !