11/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Le 14 janvier, les partenaires sociaux de la branche pharmacie n’étaient pas parvenus à formaliser un compromis sur la revalorisation de la grilles des salaires en 2019. La séance de la commission paritaire de ce lundi 11 mars a été la bonne. Cinq organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, CGT, FO-Pharmacie et UNSA, seule la CFE-CGC s’est abstenue) et les deux organisations patronales (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine) ont signé un accord de branche qui revalorise le point de 1,9 %, le portant ainsi de 4,425 euros à 4,509 euros. En janvier, ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 11/03/2019 à 18:46
    Kirmo
    alerter
    La routine habituelle
  • 11/03/2019 à 22:01
    tagadayoupi
    alerter
    Espérons que cela ne mette pas un an à être appliqué !!!!
  • 12/03/2019 à 01:11
    Pharmacien 95
    alerter
    Est ce que le syndicat a négocié une augmentation de la marge de 1.9% ? NON bien sûr
    Comment vont faire les pharmacies en difficultés, ceux qui perdent des médecins par exemple.
    C’est lamentable d’être aussi mal représenté.
    Faites ça 2 ou 3 fois encore et il y aura des morts
  • 12/03/2019 à 10:44
    Aspirine
    alerter
    C est un minimum il me semble .
  • 12/03/2019 à 14:43
    BREZHONEG
    alerter
    Quand ca fait 3-4 ans qu'on est en negatif (ou en progression zero avec un peu d'inflation), comme 35-40% des officines,on ne peut pas faire des miracles,avec un accord qui couvrira a terme 100% des pharmacies. P.S/ Les plus rentables ont le droit de faire mieux,hein !
  • 31/07/2019 à 18:07
    tagadayoupi
    alerter
    Encore une année blanche en vue !!!
  • 07/08/2019 à 20:57
    Dominique75
    alerter
    Bienvenue à tous
    Étant moi même ex prepateur en pharmacie , je déconseille vivement ce métier
    Exploitation
    Infantilisation
    Pour un salaire misérable
    Comparativement une femme de ménage sera mieux traiter !!!
    Mépris et humiliations en permanence
    Alors sans moi si les salaires sont si minables c est a cause des preparateurs qui acceptent cette situation
    Cordialement
  • 15/08/2019 à 16:28
    tagadayoupi
    alerter
    Ce que je ne comprend pas c'est tant de résignation. Aucune réaction, cela va faire six mois qu'il y a eu un accord d'augmentation du point. Toujours pas d'effet. Toujours personne à se manifester, comme quoi c'est trop long. Ce n'est pas normal, dans un pays comme la France. Que pour un même métier, nous ne soyons pas, à coefficient égal, rémunéré au même taux horaire. Différence entre Phie syndiquée et non syndiquée.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK