20/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Croix verte, enseigne, Leclerc Alexandra Blanc

Dans Le Parisien en date du 15 mars, Edouard Leclerc affirme qu’il a écrit à Agnès Buzyn, ministre de la Santé pour « qu’elle propose de créer, au sein de l’ordre des pharmaciens, un collège des pharmaciens salariés de la distribution ». Une revendication qui n’est pas nouvelle. Interrogée par Le Moniteur des pharmacies, Carine Wolf-Thal, présidente de l’Ordre, répond clairement : « Pour être inscrit à l’Ordre, il ne suffit pas d’être docteur en pharmacie. Une autre condition doit être respectée, qui figure dans le Code de la santé publique : le pharmacien doit exercer son art pharmaceutique dans un établissement pharmaceutique, autorisé par les autorités sanitaires (ARS, ANSM…) et répondant à des règles très précises de fonctionnement. Or, les grandes surfaces ne sont pas des établissements pharmaceutiques et ne répondent à aucune des conditions exigées par le code de la santé publique. Il n’y a donc pas de sujet. » 

Autre point sur lequel revient Edouard Leclerc : la vente en grande surface des médicaments sans ordonnance afin de baisser leurs prix de 20 à 30 %. « Nous avons réalisé une enquête sur les prix des médicaments en Europe, qui va bientôt être diffusée. Elle montre, notamment en Italie, que les médicaments sans ordonnance vendus en grande surface sont globalement plus chers qu’en France où les prix sont particulièrement bas, réagit Carine Wolf-Thal. Au-delà des prix, la vente de médicaments en grande surface suscite plusieurs questions notamment celles de la sécurité pour les patients face à la pression commerciale et du traitement de leurs données de santé par la grande distribution. Enfin, le pharmacien exerce dans un écosystème avec d’autres professionnels de santé, au sein d’une chaîne pharmaceutique sécurisée. Alors que l’on incite les professionnels à travailler dans des CPTS, comment un pharmacien hors de cet écosystème pourrait réaliser des actes pharmaceutiques en toute sécurité ? »






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 20/03/2019 à 23:33
    bigpat
    alerter
    "LECLERC VEUT"....ça VEUT tout dire !
  • 21/03/2019 à 07:41
    MAURICE
    alerter
    Et bien sur les "pharmaciens de la distribution", seront soumis à la même remise à niveau que les pharmaciens, d'officine, dont la formation est journalière.
    Je pense que ce serait insultant, d'inscrire des pharmaciens qui n'ont plus de contact avec le médicament, depuis des années, pour certains. J'en connais qui n'ont plus qu'un rôle de conditionneurs.
  • 21/03/2019 à 08:35

    alerter
    Pour la profession qui est ma passion, mon avis c’est d’indignation.
    Et je me demande: comment il y a t-il de collègues qui peuvent travailler dans ces conditions ?
    Va t-il Leclerc employer aussi des médecins pour faire son marketing? De Naturopathes pour vendre après consultation gratuite des clients?
    Ma question est pourquoi mes collègues choisissent t-ils travailler la bas,,?
    Faudra changer et mettre a jour la convention collective, la loi de prix,?....,,,?
    Savez vous que les pharmaciens chez les grands distributeurs reportent aux Directeurs de magasins et aux Finances,,?? Cela me laisse penser que l’approche santé n’est pas très garantie.
  • 21/03/2019 à 13:23
    apothicaire
    alerter
    Etrange demande alors que les pharmaciens remplaçants ont beaucoup de mal à renouveler leur inscription annuelle...
    D'autre part, certains pharmaciens exerçant des activités de formation/enseignement ne sont pas non plus inscrits, alors que leur activité est beaucoup plus scientifique que celle des "distributeurs de parapharmacie"....
  • 21/03/2019 à 16:04
    olivier91
    alerter
    Leclerc sait très bien -lui- que c'est l'inscription à l'ordre qui ouvre le droit à l'exercice de la pharmacie…
    A partir du moment ou l'ordre des pharmaciens définira un mode d'exercice dans la distribution, pas grand chose ne viendra stopper la déferlante des médicaments grand public chez ce bon michel-edouard!
  • 21/03/2019 à 16:04
    olivier91
    alerter
    Leclerc sait très bien -lui- que c'est l'inscription à l'ordre qui ouvre le droit à l'exercice de la pharmacie…
    A partir du moment ou l'ordre des pharmaciens définira un mode d'exercice dans la distribution, pas grand chose ne viendra stopper la déferlante des médicaments grand public chez ce bon michel-edouard!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK