27/03/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
© D. R.

L’annonce par le gouvernement lundi 26 mars de la généralisation de la vaccination antigrippe à toutes les officines du territoire dès 2019 ne rencontre plus une opposition farouche des autres professions de santé. La mesure, qui n’est pas une surprise, figure dans les communiqués de plusieurs syndicats de professionnels libéraux, dont certains qui en profitent pour avancer des revendications. Ce n’est pas le cas du syndicat des médecins libéraux (SML) et de la Confédération des syndicats de médecins français (CSMF), qui ne mentionnent pas cette évolution dans leur communiqué. 

L’Union française pour une médecine libre (UFML) s’étonne de cette annonce faite « avant une phase de concertation ». Pour ce syndicat, l’intervention des pharmaciens ne pallie pas la raréfaction des médecins : « Lorsqu’il n’y a plus de médecins, il est somme toute assez rare qu’il reste une pharmacie au-delà de quelques semaines ». 

Pour sa part, le syndicat MG-France ne s’oppose pas à cette évolution mais demande toujours qu’elle soit couplée à la mise à disposition de stocks de vaccins chez le médecin généraliste. « A l’avenir, la promotion des vaccinations devra se réaliser à l’échelle d’un territoire de soins permettant la traçabilité des vaccinations effectuées et le recueil de données de santé », complète le syndicat.

De son côté, la Fédération nationale des infirmiers (FNI) consacre un communiqué entier à ce sujet. Elle estime que la ministre de la Santé a manqué à sa parole car « elle devait réunir l’ensemble des acteurs, médecins libéraux, infirmiers et pharmaciens pour dresser le bilan des expérimentations menées en région, avant de décider ». La FNI relève, sur le terrain, une mauvaise circulation de l’information entre les acteurs, notamment liée au fait que le dossier pharmaceutique n’est pas interconnecté aux autres professionnels de santé et ne permet aucune coordination. Dans l’attente du dossier médical partagé (DMP). Enfin, estime-t-elle, « il serait mal venu que les pharmaciens puissent être rémunérés pour la vaccination tandis que les IDEL ne le seraient pas ou moins ».

Le syndicat national des infirmiers et des infirmières libéraux (Sniil) déplore également le manque de concertation dans lequel cette décision a été prise, dénonçant une « décision autoritaire et unilatérale » du gouvernement. Tout en saluant son objectif de multiplier les occasions de pouvoir se faire vacciner, le Sniil regrette que les résultats de l'expérimentation débutée à l'automne n'aient pas été rendus publics. Il réclame la possibilité pour les infirmiers d'effectuer les vaccinations à l'ensemble des adultes, à l'exception de la primovaccination.






Les dernières réactions

  • 27/03/2018 à 19:53
    14
    alerter
    intox !
  • 27/03/2018 à 19:54
    14
    alerter
    titre racoleur
  • 27/03/2018 à 20:21
    Erable49
    alerter
    Les infirmières sont largement contre cette mesure et on les comprend!
  • 28/03/2018 à 09:10
    ouf
    alerter
    effectivement, les podologues, orthophonistes , kinésithérapeutes, orthoptistes ... ne semblent pas y être opposé
  • 29/03/2018 à 19:58
    Pierrot 5962
    alerter
    Multipliez les personnes autorisées à vacciner et il y aura de moins en moins de traçabilité; qui va certifier que telle vaccination a bien été faite si vous ne l'avez pas faite vous même? On ferait mieux de s'attaquer à la "jungle" des génériques qui nous permet de découvrir très souvent que nos patients "avalent" 3 médicaments identiques chaque jour; (un de mes patients avait 3 dompéridone différents ; motilium, péridys et dompéridone Gé...et primpéran + métoclopramide Gé... ) D'autres s'enfilent 3 paracétamol différents (2 Doliprane, cha m'a rien fait, alors j'a pris 2 Efferalgan , sous entendu 2 fois 1g d'Efferalgan, et comme j'avo toudi maux, j'a pris 2 Dafalgan , et cha été mieux...!!! Du vécu on vous dit !!!Alors s'il vous plait Madame la Ministre , trouvez une solution pour que nos patients ne se retrouvent pas avec 3-4 médicaments identiques alors qu'ils n'ont pas les capacités intellectuelles de comprendre que " ché l'mêm cose " (j'assure les cours de traduction...!!!) S'il vous plait Mesdames et Messieurs les pharmaciens évitez de changer de marque de générique tous les 15 jours ou tous les mois , à 85-90 ans je vous assure que vous aussi vous allez patauger...!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Envisagez-vous de développer une activité de télémédecine dans votre pharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK