22/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Laurent Lefort

« Depuis le 1er juin 2017, le dispositif FreeStyle Libre est remboursé mais plus de 20 % des prescriptions se font hors indication », a regretté le 20 octobre André Tanti, vice-président du Comité économique des produits de santé (CEPS) en charge des dispositifs médicaux. S’exprimant lors de la table ronde « Prix, concurrence : où va la LPP ? »  organisée dans le cadre du 71e congrès national des pharmaciens. Un constat déjà soulevé en juin par l’Assurance maladie.  « Que les choses soient très claires, ce dispositif d’autosurveillance glycémique est hors de la réserve pharmaceutique. C’est grâce à vos syndicats qui ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 23/10/2018 à 07:34
    rab74
    alerter
    incohérent! l'indication ne nous est JAMAIS communiquée, ni par le medecin, ni par le patient (questionner un diabétique, vaste problème). c'est surtout Abott qui la joue pourrie: 2 mois pour avoir 12 fsl alors que j'ai signalé 8 patients, et ces derniers peuvent l'acheter, à leurs frais en 1 semaine via le site internet du labo. Cherchez l'erreur! en plus allergies, irrégularité de résultats, décollements...un produit pas fini, vendu à prix d'or à la communauté et qui nous bouffe 2 à 3 h de telephonie tous les mois pour le commander, le vendre et récupérer 2 euros pour service rendu. Y en a encore beaucoup comme ça à l'horizon?
  • 24/10/2018 à 11:59
    Isagrainderiz
    alerter
    Que de temps passé à satisfaire nos patients...! On pourrait aussi prendre nos téléphones et contacter les médecins pour leur demander confirmation....! Et puis quoi encore. On se fait jeter par ces derniers car cela ne nous regarde pas , on essaye de travailler en professionnel de santé mais certains médecins nous négligent quand on pose des questions. Par contre quand on voit des erreurs sur les ordos ils sont bien contents de nous trouver. Il faudrait surtout responsabiliser les diabétiques en leur faisant régler une partie de tous ces dispositifs. Pas très social...soit!
  • 22/01/2019 à 12:55
    Rouzik
    alerter
    Responsabilisez les diabétiques? Croyez-vous que les diabétiques sous insuline majoritairement de type 1 sont fautifs d'avoir développé une maladie auto-immune? Croyez-vous qu'ils se transpercent la peau par plaisir pour s'injecter de l'insuline, effectuer une glycémie ou se poser un capteur? Informez-vous. Il est inadmissible qu'un professionnel de santé réagisse ainsi. Vous êtes la honte de notre profession.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK