16/10/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Le fonds d’investissement Sagard qui soutient financièrement le groupement Aprium Pharmacie (anciennement Paris Pharma) souhaite se retirer du capital de ce réseau qu’il a acquis majoritairement pour quelque 8 millions d’euros (environ 4 fois l’excédent brut d’exploitation). Sagard a mandaté une banque conseil pour trouver un repreneur qui ne serait pas forcément un autre fonds d’investissement. Le prix de vente qui circule serait de 300 millions d’euros dont 100 millions d’obligations convertibles en actions (OCA). Interrogé sur le désengagement de Sagard, Alain Hababou, président d’Aprium Pharmacie, n’a pas confirmé cette information, ni précisé les parts détenues par le fonds au sein ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 16/10/2019 à 19:47
    Solu
    alerter
    Est-ce parce que ça sent le roussi ou parce que ce serait vraiment juteux ?! Va comprendre Charles ! On a déjà vu un grossiste (peut-être bien le même !) contraint à racheter un autre « groupement » type PHR, pour ne pas perdre une part importante de son CA ! Et bien soutenu par sa maison mère transnationale ... Mais est-ce réellement un danger imminent pour les pharmaciens qui ont pris la précaution d’être adhérent sans se compromettre financièrement
  • 16/10/2019 à 20:40
    pharmago
    alerter
    Acheté 8 millions , vendu 300 millions ..................
    Les pharmaciens adherents vont etre content d'apprendre qu'ils ont fait gagner 292 millions aux actionnaires !
    Mais qu'ils ne viennent pas pleurer ...............!
  • 16/10/2019 à 22:19
    Solu
    alerter
    Ou comment la profession de pharmacien peut-elle encore se laisser abuser par son environnement de pseudos partenaires qui n’ont pas suffisamment sucé la moelle de ce qu’elle a put être ! Les Experts Comptables spécialisés qui ont fait fi de la fin des prélèvements occultes en se félicitant que la mage n’ait pas baissé ! Les conseils juridiques spécialisés qui se sont appliqués à créer des SEL à tour de bras, sans motifs autres que leurs honoraires délirants ! Tout comme les cabinets de transaction spécialisés qui ne gênaient pas pour prendre des centaines de milliers d’euros d’honoraires ! A des pharmaciens si peu avertis de la réalité de la gestion d’entreprise à cause de leurs pairs qui ont si bien vécu jusqu’au année 90 à prospérer sans être clairvoyants à l’avenir qui est notre quotidien !

    Cessons de subir! Innovons ! Réintégrons l’optique, l’audio prothèse, assumons les entretiens pharmaceutiques ... ! En bref, oublions la marge commerciale, acceptons l’honoraire pour un acte intellectuel plutôt que commercial ! Revenons aux fondamentaux et redonnons dignité à ce métier ! ...
  • 17/10/2019 à 07:41
    Manu53
    alerter
    Le Galec serait-il sur le coup? Un beau pied mis ainsi dans la pharmacie qu’il convoite tant...
  • 17/10/2019 à 09:45
    tnttnt
    alerter
    @Solu : tu as bien résumé les choses. On en est encore à discuter avec des pharmaciens qui nous expliquent que leur groupement est le meilleur car il est gratuit... Sans vouloir comprendre que le groupement se gave discrètement sur leur dos.
    Après pour des petites pharmacies, ça peut quand même être du gagnant/gagnant.
  • 17/10/2019 à 12:30
    SoLu
    alerter
    Même sous enseigne et/ou dans un groupement, ce qui compte c’est de savoir OBJECTIVEMENT (!) pourquoi on y adhère et quels sont les avantages ou intérêts mesures et VÉRIFIÉS (!) auxquels on ne accède ! Une enseigne ou un groupement n’est pas forcément négatif ! Combien d’entre nous vérifient régulièrement ses remises grossiste ou génériqueurs ? Le paiement des honoraires ou accords de coopération ? Quel Expert Comptable s’en porte garant ? Qui a un Expert Comptable, un avocat, un fiscaliste qui ensemble en fin d’exercice peaufinent le bilan ? Qui sait pourquoi il est en SNC, SEL, à l’IS ou á l’IR ?
    Et si tout cela était le problème chacun plutôt que celui de l’Expert Comptable ...
  • 17/10/2019 à 14:28
    pcc1
    alerter
    Après Rotschild qui quitte Lafayette,les fonds d'invrestissements dans la pharmacie c'est un petit tour et puis s'en va!
  • 17/10/2019 à 15:35
    pharmaco2b
    alerter
    Pour 300 boules,t a plus rien!!j achete ..mais a 3 fois l EBE!!
  • 17/10/2019 à 15:40
    pharmaco2b
    alerter
    @solu..entierement d accord avec vous!!aucun expert comptable ne peaufine les chiffres des remises acordees!!je suis de cette generation des annes 90..j ai mon age..je ne roule pas sur l or et comme mes confreres de mon age je dis "on prend ce qu on nous donne!!!
  • 18/10/2019 à 01:43
    Pharmacien 95
    alerter
    A moins d’être une vraie coopérative ( ?? ) tout adhérent fait gagner de l’argent à quelqu’un. A chacun de voir si son groupement fait progresser son entreprise. Et de faire le rapport coût /bénéfice
  • 18/10/2019 à 04:46
    Solu
    alerter
    Pharmacien 95, tout à fait d’accord: un partenariat par essence doit être gagnant / gagnant; le tout est de savoir compter, ou pour le moins en avoir les moyens, ce que coûte une adhésion et ce qu’elle rapporte !
    Nombre de groupements ou enseignes, surtout s’ils sont doublés d’une plateforme, sont des pompes à fric déséquilibrées ... il faut veiller à l’indépendance financière de l’officine; les obligations convertibles en actions sont la démonstration de l’inverse !
  • 18/10/2019 à 10:52
    Pharmacien 95
    alerter
    Il y pire que les OCA qui sont utilisées dans des conditions bien spécifiques. Il y a encore des pharmaciens qui servent de prête nom’dans des SELARL classiques avec des experts comptable « réputés » et sans scrupules , des juristes véreux et au moins un groupement qui adoube. Et c’est pas Sagard.
  • 18/10/2019 à 11:01
    SoLu
    alerter
    Pharmacien 95, des noms !? Si tout ce qui est irrégulier était dénoncé par la profession (nous mêmes !) cela participerait réellement à la clarification de notre exercice et relève certainement aussi de notre devoir ... la dénonciation n’est pas délation !!
  • 19/10/2019 à 03:54
    Pharmacien 95
    alerter
    Cela a été fait à qui de droit mais si les prêtes nom concernés se taisent .....rien ne peut être fait sans preuve
  • 19/10/2019 à 16:23
    BREZHONEG
    alerter
    Les statuts sont déposés quelque part ,et dessus il y a les noms des actionnaires et des gerants.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avec un recul de quelques semaines, est-ce finalement facile de vacciner à l’officine ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK