12/02/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Matthieu Vandendriessche

Le paysage officinal doit composer avec le développement d’enseignes adossées à des fonds d’investissement, dont certaines proposent aux futurs installés, en complément d’un financement bancaire classique, une entrée au capital via des obligations convertibles. C’est le cas aujourd’hui de l’enseigne Paris Pharma, avec le soutien du fonds d’investissement Sagard.  Lors d’une table-ronde organisée dimanche 11 février aux 11e Rencontres de l’officine, Hervé Jouves, président de Lafayette Conseil, a indiqué que ce montage financier n’est pas proposé à ce jour par son enseigne mais qu’il pourrait l’être « en approche défensive pour conserver une pharmacie dans le réseau ou offensive pour des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 13/02/2018 à 15:53
    BREZHONEG
    alerter
    Ce genre de montage financier, c'est de la cavalerie: ca ne tient debout que par la revente,quasi obligatoire, pour recuperer le montant des obligations.C'est donc un pari sur le fait qu'une pharmacie vaudra encore quelque chose au terme des obligations.
  • 15/02/2018 à 07:52
    MAURICE
    alerter
    « Il est question de santé humaine et ce n’est pas un marché comme les autres ».
    C'est bien de penser cela, mais ce n'est pas l'avis de Macron et Bercy, qui aspire à la destruction du réseau, et à sa financiarisation, déjà bien en cours.
    Leur but étant de transférer au privé, l'ensemble de la santé, quel meilleur moyen que pousser les acteurs de la santé à la faillite, afin de les racheter à vil prix.
  • 15/02/2018 à 11:37
    BREZHONEG
    alerter
    Comme consequence "amusante" de toutes ces actions financieres et autres sur le reseau,visant a fermer un maximum de points de notre presence( tout en vantant notre modele pour l'installation des medecins), il y a l'avenir de nos retraites.10 400 fermetures de cotisants à notre modele "par repartition", c'est la division par 2 egalement des retraites servies dans quelques années.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK