21/05/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Alertés par des pharmaciens sur la survenue d’impayés concernant l’indemnité de 5,40 € TTC (TVA à 0 %) perçue lors de l’inscription des vaccinations dans « Vaccins Covid », les syndicats ont demandé un état des lieux à l’Assurance maladie. L’inscription des vaccinations dans le portail fait office de facturation et la pharmacie est payée automatiquement tous les mois en fonction du nombre d’inscriptions réalisées dans « Vaccins Covid ». L’impayé survient quand le pharmacien adjoint se connecte et saisit sur la plateforme avec sa propre carte e-CPS, et ce en raison d’un problème d’encodage de sa carte. Outre la résolution ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 22/05/2021 à 02:59
    Emi37
    alerter
    C'est un manque total de considération du travail des adjoints. Les syndicats et secu et autres trouvent comme seule réponse de ne plus utiliser notre carte cps et attendre que le titulaire soit présent pour éditer l'attestation de vaccination ! Ça va être pratique pendant les vacances et les patients vont être ravis de ne pas avoir tout de suite leur pass sanitaire.... de plus la traçabilité est zéro en déclarant un autre pharmacien comme vaccinateur. Sinon plus aucun adjoint ne vaccine et la campagne de vaccination à l officine ne va plus être possible. Il faut qu on se réveille et revendiquer notre droit à vacciner et à le déclarer, faisons tous des courriers aux CPAM syndicats et conseil de l'ordre pour que notre statut soit defendu.tout simplement scandaleux!
  • 22/05/2021 à 10:10
    drlouzou
    alerter
    Les adjoints seraient-ils considérés comme des Demi-Pharmaciens ?
  • 22/05/2021 à 11:15
    roller33
    alerter
    Certes, il y a un bug informatique concernant les e-CPS des adjoints, mais ces derniers peuvent quand même certifier leurs vaccinations sans utiliser les indicatifs de leurs titulaires : il suffit que l'adjoint utilise sa propre carte CPS ( celle qui comporte une puce et qu'on insère dans un lecteur prévu à cet effet ).

    C'est bien spécifié dans l'article ci-dessus et vérifiable sur le site de la FSPF dans la video parue hier à 13h45.

    "En attendant, pour éviter d’autres rejets de factures, les syndicats recommandent pour l’inscription des vaccinations dans « Vaccins Covid » de se connecter avec la carte CPS ou la carte e-CPS du titulaire, voire pour un adjoint, d’utiliser uniquement sa carte CPS".

    Toutefois, force est de constater qu'il y a souvent des problèmes concernant la reconnaissance des adjoints en tant que pharmaciens à part entière : cf leur rémunération en centre de vaccination qui reste toujours floue...
  • 22/05/2021 à 11:18
    Emi37
    alerter
    Sauf qu avec le logiciel lgpi/pharmagest impossible d utiliser la cps à puce dans les lecteurs des postes officine....rrrhh
  • 22/05/2021 à 18:36
    rab74
    alerter
    même avec la cps titulaire ce n'est pas bon; comme il n'y a aucune extraction de stats sur le site de déclaration...la cpam paye ce qu'elle veut! pour le coup, il me manque environ 1/3 de mes règlements, donc....j'arrête les remontées d'effet secondaires et n'édite que l'attestation certifiée, pas la synthèse. faut cesser de nous prendre pour des c...s! quand on arrive à payer un médecin lecteur de cv 580 euros par journée, la moindre des choses c'est d'être précis et correct avec ceux qui avancent pour beaucoup, beaucoup moins cher!
  • 23/05/2021 à 12:22

    alerter
    Mon titulaire ne vaccine pas, je suis le seul pharmacien à vacciner, j’ai utilisé ma carte CPS jusqu’à maintenant, mais je ne veux pas imprimer l’attestation de vaccination avec le nom du titulaire en tant que vaccinateur, je veux que mon travail soit reconnu, pourquoi nous réduire encore nous les adjoints!
  • 23/05/2021 à 16:13

    alerter
    Bonjour, j’interviens dans un centre de vaccination comme prescripteur. J’ai effectué ma première vacation hier et ai dû fournir ma e-CPS afin que les déclarations puissent être enregistrées sur la plateforme Vaccin covid.
    Force est de constater que j’ai dû déclarer être rattachée à la pharmacie où je suis salariée. Le personnel s’occupant de la logistique m’a affirmé que les honoraires de 5.40€ pour chaque déclaration ne devraient pas être reversés au centre puisque je suis salariée (les infirmières doivent les comptabiliser et les reverser au centre)
    mais je pense que mon cher patron ça percevoir ces derniers !!! Ce qui serait un comble ... il existe un gros flou artistique sur la reconnaissance de notre statut effectivement !!! Je suis en attente d’une réponse de la Cpam. Si je suis logée à la même enseigne que les autres professionnels libéraux et sois contrainte de reverser des honoraires que je n’aurai pas perçu, cela serait le pompon !!! Il me faudra quémander à mon cher patron les honoraires perçus grâce à mon intervention dans le centre de vaccination afin de les rétribuer au centre !!! Top !!! C’est du grand ´n’importe quoi !!!
  • 23/05/2021 à 16:13

    alerter
    Bonjour, j’interviens dans un centre de vaccination comme prescripteur. J’ai effectué ma première vacation hier et ai dû fournir ma e-CPS afin que les déclarations puissent être enregistrées sur la plateforme Vaccin covid.
    Force est de constater que j’ai dû déclarer être rattachée à la pharmacie où je suis salariée. Le personnel s’occupant de la logistique m’a affirmé que les honoraires de 5.40€ pour chaque déclaration ne devraient pas être reversés au centre puisque je suis salariée (les infirmières doivent les comptabiliser et les reverser au centre)
    mais je pense que mon cher patron ça percevoir ces derniers !!! Ce qui serait un comble ... il existe un gros flou artistique sur la reconnaissance de notre statut effectivement !!! Je suis en attente d’une réponse de la Cpam. Si je suis logée à la même enseigne que les autres professionnels libéraux et sois contrainte de reverser des honoraires que je n’aurai pas perçu, cela serait le pompon !!! Il me faudra quémander à mon cher patron les honoraires perçus grâce à mon intervention dans le centre de vaccination afin de les rétribuer au centre !!! Top !!! C’est du grand ´n’importe quoi !!!
  • 23/05/2021 à 20:18
    roller33
    alerter
    Apparemment, le problème est le même pour tous les salariés du privé mais peut-être faut-il que les adjoints s'inspirent de l'exemple de Saint-Ouen mentionné ci-dessous ? Comme quoi la géométrie variable semble de mise dans cette affaire...

    CheckNews liberation.fr
    publié le 21 avril 2021 à 16h42

    Question posée par Gérard le 19/04/2021
    Combien sont payés les soignants qui participent à la campagne de vaccination ?

    Les rémunérations fixées par l’Assurance maladie s’appliquent avant tout aux professionnels libéraux.
    Les personnels de santé qui sont habituellement fonctionnaires dans un établissement de santé, une collectivité territoriale ou un service d’incendie et de secours (sapeurs-pompiers) ne sont pas concernés par le dispositif et conservent leur rémunération habituelle.

    La proportion de soignants libéraux ou salariés varie suivant le type de centre de vaccination.
    Si celui-ci est rattaché à un centre de santé (hôpital, maison de santé…), les vaccinateurs sont le plus souvent des salariés. Et inversement dans les centres de vaccination gérés par d’autres structures, qui dépendent plus des libéraux.

    Au-delà des cas de fonctionnaires ou de salariés vaccinant dans l’établissement auquel ils sont rattachés, la situation des salariés du privé se portant volontaires dans les centres de vaccination est plus complexe.
    Ainsi, au centre de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), la commune a fait appel à des infirmières d’une clinique privée.
    Il a fallu attendre une délibération du conseil municipal et un accord de l’Assurance maladie pour qu’elles soient rémunérées comme leurs homologues en libéral, via les dotations de l’Assurance maladie.
    Mais le processus n’a pas été simple, précise le Dr Mohad Djouab qui gère le centre de vaccination à Saint-Ouen. «Au début, l’Assurance maladie n’avait pas prévu de rémunération pour les professionnels salariés. Après des démarches administratives et une délibération du Conseil municipal, les infirmières ont finalement été rémunérées à partir du 8 avril, alors qu’elles avaient commencé le 18 janvier.»
  • 24/05/2021 à 05:53

    alerter
    Bien d'accord avec emi37! Traçabilité zero. Reconnaissance zero.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK