Entretiens « chimiothérapie orale » : pas de négociation avant fin avril - 17/01/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
17/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Entretiens « chimiothérapie orale » : pas de négociation avant fin avril

Epinay sous Sénart, Essononco, Cancer, chimiothérapie, pharmacie Philippe Matsas

Les syndicats pharmaceutiques et l’Assurance maladie se sont retrouvés le 16 janvier pour leur première réunion de l’année 2019, en Commission paritaire nationale des programmes d’accompagnement (CPNPA), afin de finaliser l’organisation et le déroulé des entretiens pharmaceutiques pour patients sous chimiothérapie orale. 
Un point d’accord a été trouvé pour la prise en charge par le pharmacien des effets indésirables survenant chez les patients, en l’absence de fiches d’accompagnement patient de l’Institut national du cancer (InCa). « Le support du pharmacien sera dans ce cas l’AMM et les RCP qui listent ces effets mais sans dire comment les prendre en charge », indique Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). 

Concernant le nombre des entretiens, les syndicats et l’assurance maladie ont convenu d’alléger le dispositif, en passant l’accompagnement de quatre à trois entretiens. « Le contenu n’est pas modifié, seul le déroulement est simplifié », indique Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). « Il faut tenir compte de l’état de fatigue des patients, l’entretien d’inclusion comprendra donc la partie administrative et la partie pharmaceutique axée sur la connaissance par le patient de son traitement et des effets indésirables qu’il occasionne », ajoute Philippe Gaertner. Le second entretien, destiné à recueillir le ressenti du patient sur ses effets indésirables, pourra intervenir entre 1 et 3 mois après le premier entretien. Le troisième est un entretien de suivi des effets secondaires et de l’observance. 
Sur le plan technique, il reste encore à valider, lors d’une prochaine réunion avec l’InCa, le questionnaire, support pour la conduite de l’entretien pharmaceutique, avant qu’il soit soumis à la Haute Autorité de santé (HAS). Compte tenu des délais de retour assez longs de la HAS, les acteurs conventionnels ne reprendront pas la partie, pour les négociations de la rémunération, avant fin avril.



François Pouzaud

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !