29/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

L’Observatoire des métiers dans les professions libérales (OMPL) a rendu public ce lundi 29 janvier sa nouvelle étude statistique sur les salariés de la branche pharmacie. La précédente datait de 2012. L’évolution de l’emploi en officine se traduit par une hausse des effectifs de 1982 à 2015, portée par la croissance du nombre de préparateurs (55 % des 124 596 salariés, contre 19 % d’adjoints) et par l’intensité du recours au temps partiel (près de 40 % des salariés, soit près du double de la moyenne nationale). La part des autres métiers non spécifiques à l’officine (vendeurs, conseillers, personnel administratif…) augmente uniquement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 29/01/2018 à 22:45
    Pharmacien 95
    alerter
    ? Pas passionnant on ne sait de l’offre et de la demande.
    40% à temps partiel est ce la volonté des employeurs (adaptation des effectifs à l’activité ) ou des employés ( ce qui veut dire que les salaires sont trop élevés )
  • 29/01/2018 à 23:47
    brucine
    alerter
    Résumons: l'adjoint est une espèce en voie de disparition.

    Il n'y a pas de raison que la conjoncture économique fasse que les jeunes (ou plus exactement leurs parents) roulent sur l'or.

    Il y a également un biais, puisque rien n'exclut qu'ils émargent aussi au compteur des temps partiels.

    Bien sûr, certains se laissent tenter à devenir, à défaut de titulaires, des marionnettes gérant les intérêts financiers d'autres sans avoir d'autre capital et réellement d'autre salaire que leur temps de travail: une sorte de nouveau Lumpen Proletariat, mais qui en tout cas les fait disparaître des radars.

    Pour le reste, il faut un certain culot pour insinuer que le temps partiel serait choisi parce que les salaires seraient trop élevés: il existe essentiellement parce que rien d'autre n'est proposé et parce que notamment les femmes, adjointes, préparatrices, rayonnistes... s'y voient contraintes parce qu'elles ont des enfants et que l'on a beau "balancer son porc" que c'est encore lui qui le plus souvent ne sacrifie rien de son travail à l'éducation de ses enfants.
  • 30/01/2018 à 07:29
    MAURICE
    alerter
    Le nombre de préparateurs sur le marché est insuffisant, en cause l'apprentissage cassé par les réformes antérieures. Pour notre part impossible de trouver un préparateur, d’où le recours au temps partiel d'adjoint.
    De plus les grandes pharmacies sont plus attractives pour les salariés que les petites.
    Il faut donc revoir les conditions de maître de stage, et donc l'apprentissage, de A à Z .
    De plus il faut que les gouvernements cessent de croire que la baisse des prix, est l'Alpha et l’Oméga de la politique de santé. TOUT le Système de santé est au bord de l'implosion.
  • 30/01/2018 à 17:41
    BREZHONEG
    alerter
    Oui,mais ce risque ne le fait pas bouger plus que ça.On consate que des gens nous lancent des pierres,mais nos merveilleux representants vont negocier la taille des pierres et leur sterilisation(a la charge de l'Assurance Maladie,ah mais !) avant le lancer.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK