12/01/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Pour remporter les élections aux Unions régionales des professionnels de santé (URPS), la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) joue la carte d’un renouvellement en profondeur des candidatures. A l’occasion de ses vœux à la presse du 11 janvier, Philippe Besset, président du syndicat, a présenté la liste des 171 candidats, consultable sur le site de la FSPF (ce nombre, excédant les 165 membres des URPS à élire, tient compte des suppléants dans les DOM et en Corse).    « Nous effectuons un grand renouveau, 85 % des candidats figurant sur les 17 listes dans les 17 régions ne sont pas ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 12/01/2021 à 23:04
    PF
    alerter
    Et ben... vous n'avez pas fait perdre assez d'argent au réseau ???
    Ben non, ils continuent.... revalorisation de l'honoraire à la boite qui nous fait déjà perdre des millions par an.... ben oui, c'est con, on dispense moins de boites... on croirait qu'ils n'ont toujours pas compris que la maîtrise médicalisée a déjà coûté plusieurs centaines de millions d'honoraires à la boite, qui en plus ne protègent de rien
    Deuxième grande idée... la revalorisation des honoraires complexes....alors que le nombre d'ordos ne cesse de diminuer, et qu'on n'a jamais eu ce qui était prévu lors de la signature en 2014...
    Non, vraiment, ils sont sérieux ? Alors qu'on est sorti des bas fonds où la FSPF nous a plongé avec sa réforme, que leur réforme nous coûte encore aujourd'hui des millions.... s'ils arrêtaient, là, ils rendraient service à la profession
  • 12/01/2021 à 23:05
    PF
    alerter
    on savait qu'ils étaient doué en politique, mais là, c'est l'overdose...
  • 13/01/2021 à 10:46
    BREZHONEG
    alerter
    Et puis demander sans avoir un moyen de pression si c'est non (et ce sera non,puisqu'l faut detruire des officines), , c'est voué a l'echec.Allez faire un stage a la Cgt , les gars. Ps : un moyen de pression ,j'en propose un depuis pas mal, d'années,pas compliqué, et soutenu par d'autres.....jamais de reponse au niveau professionnel. Raisons de l'Omerta et du Tabou? S IL Y EN A QUI SAVENT MERCI DE LE DIRE SUR CE FORUM.
  • 13/01/2021 à 22:02
    idiotduvillage
    alerter
    PF faudrait vous mettre à jour, cela fait 30 ans que la rémunération n'est plus liée aux volumes mais aux pathologies
  • 14/01/2021 à 12:35
    Jeum37
    alerter
    Je suis d’accord avec PF: demander des augmentations d’honoraires sur ordonnances complexes ne sert à rien puisque celles-ci diminuent tellement chaque année qu’on n’obtient jamais ce qui était envisagé !
    Je note tout de même qu’ils n’ont plus assez de soutiens dans leurs rangs, ce qui les oblige à aller déterrer des adhérents UNPF pour boucler leurs listes ! Pour mémoire, l’UNPF avait disparu du paysage syndical quand ils avaient proposé de constituer des chaînes de pharmacies en ouvrant une partie du capital des officines à des non pharmaciens. La profession leur a bien montré ce qu’elle pensait de ce projet.
    On dirait que la FSPF représente de moins en moins les idées et les besoins des pharmaciens, s’ils sont forcés de prendre de tels alliés.

    L’USPO n’est pas très convaincante non plus mais elle ne bénéficie pas d’un trône de numéro un historique qui protège ses barons locaux. A défaut d’autres choix, je me tournerai vers elle dans l’espoir qu’un chamboulement de l’ordre établi motive nos représentants à se remettre en question (et surtout: se remettre au boulot !).

    Bon courage, chers confrères, car nous ne pouvons (comme toujours) compter ni sur l’état, ni sur nos représentants pour nous défendre...
  • 15/01/2021 à 09:34
    idiotduvillage
    alerter
    Le nombre des ordonnances complexes diminuent dans les officines où le nombre de conditionnements trimestriels augmente, ce n'est pas le cas dans les officines qui suivent précisément l'observance de leurs patients.
  • 18/01/2021 à 17:20
    Damien Michel, Pharmacien titulaire
    alerter
    De la grande démagogie à l'approche des élections. Bien évidement, la sécu comme le ministère sont d'accord pour signer tout cela sans discussion.
    A un moment, faut arrêter de rever et revenir à la réalité. Se faire passer pour un protecteur du réseau quand on vient de s'allier, en vue des élections, au représentant UNPF le plus favorable à l'ouverture du capital, fallait oser.
  • 18/01/2021 à 18:39
    idiotduvillage
    alerter
    Je suis d'accord avec vous : croire que l'on peut faire réévaluer des honoraires qui ont été mis en place pour réduire la progression de la rémunération du réseau est un rêve mais ce n'est pas de la démagogie.
    La démagogie c'est plutôt de faire croire que le réseau aurait gagné 324 millions d'€ en 2019 pour une moyenne de 14 180 € par pharmacie ce qui nous donne un réseau avec 2 000 pharmacies de plus que la réalité.
    C'est aussi nous faire croire que seules 102 pharmacies ont perdu plus de 350 € de marge en 2019 et qu'elles ont été compensées à l'€ prés pour une moyenne de 4 000 € par pharmacie, vu le montant moyen ce ne sont pas des petites pharmacies de quartier qui souffrent qui ont été aidées.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos patients expriment-ils l’envie de se faire vacciner contre le Covid-19 par vous (ou quelqu’un de votre équipe) ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK