27/01/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) présente 164 candidats (sur 168 possibles) aux élections aux Unions régionales des professionnels de santé (URPS), qui débutent fin mars. Ses listes, qui respectent autant que faire se peut la parité homme/femme, rassemblent des pharmaciens dans l’ensemble des régions à l’exception de la Guyane. A noter que les présidents des cinq URPS aux mains de l’USPO (Hauts-de-France, Ile-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Corse) sont candidats pour un second mandat. Les listes (officialisées le 27 janvier) sont consultables sur le site du syndicat.   Au programme Dressant un bilan positif de la réforme de la rémunération, Gilles Bonnefond, président de l’USPO, entend ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 27/01/2021 à 20:21
    fed80
    alerter
    il a vraiment un pb de reconnaissance ce garçon ...?
    Aucun commerçant, et encore moins les autres professionnels de santé...
    Ne souhaiterait l'usine à gaz pas si efficiente que cela, qu'à lui seul, il nous impose... encore un monarque !
  • 28/01/2021 à 00:09
    idiotduvillage
    alerter
    quand 90% du chiffre d'affaires du réseau est apporté par les patients munis d'une ordonnance peut on parler de tradition du rôle de commerçant vers le rôle de professionnel de santé.
  • 28/01/2021 à 18:25
    BREZHONEG
    alerter
    Les officines de galerie marchande ressembleront toujours a ce quelles sont maintenant Et ".Basculer" vers le non commercant en allant passer beaucoup de temps dans l''espace de confidentialité avec des patients,, si nous avons ,comme les medecins, environ 100e a l'heure de rentrées financieres pour le faire,oui,mais les missions ont une rentabilité au raz du sol;
  • 28/01/2021 à 18:26
    BREZHONEG
    alerter
    Les officines de galerie marchande ressembleront toujours a ce quelles sont maintenant Et ".Basculer" vers le non commercant en allant passer beaucoup de temps dans l''espace de confidentialité avec des patients,, si nous avons ,comme les medecins, environ 100e a l'heure de rentrées financieres pour le faire,oui,mais les missions ont une rentabilité au raz du sol;Et qui sera au comptoir? POUR QUEL SALAIRE?,

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK