23/04/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
comptoir, pharmacie, pharmacien, préparateur, délivrance, médicaments, ordonnance, Air-sur-l'Adour, Landes David Bécus

Le 19 avril, devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur « l’égal accès aux soins des Français sur l'ensemble du territoire et sur l'efficacité des politiques publiques mises en œuvre pour lutter contre la désertification médicale en milieux rural et urbain », Carine Wolf-Thal, présidente du conseil national de l’ordre des pharmaciens, a mis en avant le rôle des pharmaciens auprès des patients. Elle a d’abord rappelé qu’il n’y avait « pas de problème d’accès aux soins en ce qui concerne les pharmacies » grâce au maillage territorial et à « des règles d’établissement qui ont fait leurs preuves », même si certaines pharmacies « sont fragilisées notamment par le départ en retraite ou le transfert de certains médecins ». La présidente a mis également en exergue le rôle social des officinaux et d’orientation dans le parcours de soins. Et présenté ce que pourraient encore faire les pharmaciens pour améliorer l’accès aux soins comme « la possibilité de renouveler certains traitements prescrits ou encore la prise en charge de pathologies bénignes, avec bien sûr l’information du médecin et des arbres décisionnels validés », la téléconsultation, la vaccination, et même un « rôle de triage orientant vers les urgences, une consultation, voire une téléconsultation, comme cela existe en Suisse. » 
En revanche, Carine Wolf-Thal a fait part de « l’interrogation » de la profession sur les maisons de santé, voulues par le gouvernement, qui peuvent « déstabiliser certaines officines quand les médecins se recentrent dans des bourgs ». Et d’appeler les ARS à la vigilance et à l’implication des pharmaciens lors de la création de ces pôles de santé. Quelques minutes auparavant, le Dr François Simon, président de la section exercice professionnel du Conseil national de l’ordre des médecins, avait largement insisté auprès des députés sur le fait que « toutes les formes de regroupement » étaient encouragées par l’Ordre des médecins. Dit autrement, pour faire face aux déserts médicaux, la coercition ne sert à rien.






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 23/04/2018 à 18:46
    BREZHONEG
    alerter
    "Il n y a pas de probleme d'acces aux pharmacies grace au maillage " .Fin de citation. On considere qu'une pharmacie a 7-8 minutes de voiture ,c'est la bonne "maille". Parce qu'on considere que tout le monde a une voiture.Sauf les gros et tres gros consommateurs de pharmacie.Ennuyeux, non? De plus, ce maillage encore peu abimé,certains sont bien décidé a avoir sa peau.Il ne peut donc plus constituer la base d'un recours pour les deserts, quand les 10 400 fermetures ( dixit REVEL: les pharmaciens ont tort de ne pas attacher d'importance au rapport de la Cour des Comptes) auront été atteintes.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK