18/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Paradoxalement, en dépit des baisses à deux chiffres des consultations médicales et des prescriptions, de la détection de nouveaux patients chroniques et des pathologies saisonnières, de la baisse de trafic dans les officines, la crise sanitaire et les mesures barrières ont eu un impact sur la dynamique des officines : +1,7 % (source : IQVIA, panel Pharmastat : 14 000 officines). Et ce, malgré le retrait accusé par le remboursable (-0,6 % pour le médicament, -0,86 % pour le dispositif médical) et par le médicament non remboursable (-10,1 %). Le hors AMM (+6,6 %), et plus encore, les honoraires à l’acte du pharmacien (+64 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 18/02/2021 à 19:59
    Jean64
    alerter
    C’est bien USPO qui a interprété le nombre d’articles sorties par les officines en 2020 comme en augmentation par rapport à 2019. Le problème est que les masques « dotation d’état », donc distribués gratuitement, étaient inclus dans ces chiffres de 2020... USPO défend ou coule notre métier?
  • 19/02/2021 à 13:27
    PF
    alerter
    Allons Jena 64. Iqvia a corrigé ses chiffres. Si les unités de masques n'avaient pas été retirées des unités dispensées, la remunération du réseau est juste et montre donc une efficacité bien plus grande de la réforme. merci de cette remarque qui permet de corriger les erreurs
  • 19/02/2021 à 15:01
    BREZHONEG
    alerter
    Il n' y a pas que la crise qui se voit dans les bilans.Il y a aussi l'action du "choix historique de l'honoraire" (Ph.Gaertner),choix effectué sans consultation nationale des confreres tous concernés..Les entretiens, par exemple : j'ai parfois demandé ici ce que ça donnait apres quelques années,comme ceux des traitements anticoagulants, par exemple.Jamais de reponse. Et pour cause: 96% des pharmacies n'en ont pas faits en 2020. Bref, la transition economique va etre un vrai succes.Il est vrai que ce que l'on attend d'elle, c'est 10 400 officines tuées.
  • 22/02/2021 à 20:10
    drlouzou
    alerter
    Pourtant les nouvelles missions sont l'avenir de la profession.
    Dommage quelles ne soient pas mieux reconnues et mieux rémunérées ...................

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !