Economie : la crise sanitaire marque le bilan 2020 - 18/02/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
18/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Economie : la crise sanitaire marque le bilan 2020

Quel bilan économique de l’année 2020 et de trois années de réforme de l’avenant n°11 ? La société IQVIA a présenté les chiffres lors du 1er e-congrès de la pharmacie organisé par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), le 15 février.
DR

Paradoxalement, en dépit des baisses à deux chiffres des consultations médicales et des prescriptions, de la détection de nouveaux patients chroniques et des pathologies saisonnières, de la baisse de trafic dans les officines, la crise sanitaire et les mesures barrières ont eu un impact sur la dynamique des officines : +1,7 % (source : IQVIA, panel Pharmastat : 14 000 officines). Et ce, malgré le retrait accusé par le remboursable (-0,6 % pour le médicament, -0,86 % pour le dispositif médical) et par le médicament non remboursable (-10,1 %). Le hors AMM (+6,6 %), et plus encore, les honoraires à l’acte du pharmacien (+64 % à 1,69 milliards d’euros) tirent la croissance (lire aussi notre enquête sur le bilan économique complet pour 2020 ici).

L’introduction des trois nouveaux honoraires (poids de 28 % de la rémunération en 2020) permet de dépasser la rémunération de 2016 sur le médicament remboursable (marge de 5,4 milliards d’euros en 2020 contre 5,1 milliards en 2016), générant un apport de marge en 2020 de 1,471 milliards d’euros. La baisse des consultations médicales a eu pour effet d’augmenter les ordonnances de 5 lignes et plus (dont la tendance de ces dernières années était plutôt à la baisse) et d’apporter 25 M€ de plus au réseau malgré un montant d’HC ramené à 0,30 € HT en février 2020. Cette hausse de la marge de +4,9 % par rapport à 2019 profite du coup de pouce de la croissance des médicaments sortis de la réserve hospitalière (+23,3 %).   

938 M€ de plus sur 3 ans

Sur 3 ans, de 2018 à 2020, la réforme a rapporté 938 M€ (comparaison faite avec la marge simulée sur la même période sans avenant n°11) dont 509 M€ pour la seule année 2020.

Dans le même temps, la baisse des unités vendues a été de 60 millions de boîtes, soit une perte équivalente de rémunération. Ce différentiel de marge est identique que l’on compare la rémunération avec ou sans la manne des honoraires (environ 100 M€ selon l’USPO) liés à la délivrance des vaccins contre la grippe, des masques chirurgicaux, de la délivrance et de la réalisation des tests antigéniques, par rapport à la rémunération sans l’avenant n°11. Grâce à la réforme, 99,9 % des officines ont été gagnantes : la rémunération moyenne préservée par officine a été de 41 261 €, représentant 9,8 % de la totalité de celle-ci.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 18/02/2021 à 19:59
    Jean64
    alerter
    C’est bien USPO qui a interprété le nombre d’articles sorties par les officines en 2020 comme en augmentation par rapport à 2019. Le problème est que les masques « dotation d’état », donc distribués gratuitement, étaient inclus dans ces chiffres de 2020... USPO défend ou coule notre métier?
  • 19/02/2021 à 13:27
    PF
    alerter
    Allons Jena 64. Iqvia a corrigé ses chiffres. Si les unités de masques n'avaient pas été retirées des unités dispensées, la remunération du réseau est juste et montre donc une efficacité bien plus grande de la réforme. merci de cette remarque qui permet de corriger les erreurs
  • 19/02/2021 à 15:01
    BREZHONEG
    alerter
    Il n' y a pas que la crise qui se voit dans les bilans.Il y a aussi l'action du "choix historique de l'honoraire" (Ph.Gaertner),choix effectué sans consultation nationale des confreres tous concernés..Les entretiens, par exemple : j'ai parfois demandé ici ce que ça donnait apres quelques années,comme ceux des traitements anticoagulants, par exemple.Jamais de reponse. Et pour cause: 96% des pharmacies n'en ont pas faits en 2020. Bref, la transition economique va etre un vrai succes.Il est vrai que ce que l'on attend d'elle, c'est 10 400 officines tuées.
  • 22/02/2021 à 20:10
    drlouzou
    alerter
    Pourtant les nouvelles missions sont l'avenir de la profession.
    Dommage quelles ne soient pas mieux reconnues et mieux rémunérées ...................

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !