Economie de l’officine : le marché global en croissance de 1 % en 2018 - 30/01/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
30/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Economie de l’officine : le marché global en croissance de 1 % en 2018

En ouverture des 11es Rencontres de l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine) qui se sont tenues ce mercredi 30 janvier à Paris, la société IQVIA a présenté le premier bilan de la réforme de l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique, dans un marché officinal globalement en légère croissance en 2018.
Bonnefond, Revel, micro, débat Magali Clausener

L’an dernier, le chiffre d’affaires total du marché officinal a progressé de 1 % à 36,4 Mds€. Tous les secteurs sont en croissance : + 1,6 % pour le médicament remboursable (25,6 Mds€), + 2,4 % pour les dispositifs médicaux remboursables (3,3 Mds€), + 0,6 % pour le hors-AMM (4,7 Mds€). Tous les secteurs ou presque : le médicament non remboursable chute lui de 3,2 % à 2,8 Mds€.
La bonne nouvelle, c’est donc l’évolution du CA à TVA 2,1 % dopé mécaniquement par les médicaments sortis de la réserve hospitalière (2,4 Mds€, + 40 %). Ils contribuent aussi, mais plus partiellement, à la stabilisation de la marge à 4,9 Mds€ à la faveur de l’avenant n° 11. La modélisation de la marge avec les anciens paramètres de la rémunération (comparaison 2018 versus 2018 sans réforme) montre 113 M€ de rémunération préservés, soit 5150 € en moyenne par officine et, en pourcentage, 4,9 % du poids de cette rémunération. 
Cette répartition est équitable, quelles que soient les typologies d’officines, et comprise dans une fourchette de 4,5 % à 5,8 %.

Se déclarant satisfait de ce bilan, Gilles Bonnefond, président de l’USPO, est persuadé que les effets protecteurs de la réforme vont s’amplifier en 2019, grâce aux nouveaux honoraires de dispensation. IQVIA a quantifié l’apport de marge HT généré sur un an pour l’honoraire de dispensation pour les médicaments spécifiques (430 M€), l’honoraire de dispensation lié à l’âge (88 M€) et l’honoraire de dispensation pour l’exécution de toute prescription (300 M€).

Seule ombre au tableau : la baisse des unités délivrées de 59 millions (- 2,25 %). « Il y a un débat à reprendre très vite avec l’assurance maladie car l’officine part chaque année avec un énorme handicap, il faut revoir la légitimité de l’honoraire de 1 € à la boîte », a-t-il déclaré en s’adressant à Nicolas Revel, directeur de la Caisse nationale de l’assurance maladie, présent à ces 11es Rencontres.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 30/01/2019 à 21:09
    comptable
    alerter
    Est ce que quelqu'un peut souffler au moniteur , que depuis le debut de la MDL , le CA on s'en fout un peu .......
    Et c'est "notre" journal pro ....
  • 30/01/2019 à 22:34
    Pharmaciencensure
    alerter
    Entièrement d’accord mais si on se fout du chiffre d’affaires avec la MDL on se fout encore plus du taux de marge et alors ce n’est pas au moniteur qu’il faut souffler mais aux comptables ou aux syndicats
  • 31/01/2019 à 07:14
    MAURICE
    alerter
    se réjouir d'une augmentation de la sortie hospitalière + 40%, sachant qu'elle correspond à une baisse de marge conséquente, est une drôle de façon de voir l'économie de l'officine.
    Et je rejoins mes confrères, il est indispensable de voir l'économie de l'officine sous un angle différent.
  • 31/01/2019 à 07:57
    jpf
    alerter
    Le principe de la MDL c'est que plus le PFHT augmente et plus le taux de marge baisse et plus la valeur de la marge augmente.
    L'augmentation de la sortie de la réserve hospitalière correspond à la dispensation de 145 000 boites qui ont apporté 14 millions d'€ de marge. Cela correspond en marge commerciale à la dispensation de 175 millions de boites de doliprane soit près de 30% des volumes annuels dispensés en paracétamol.
  • 31/01/2019 à 11:48
    tnttnt
    alerter
    Bien sûr qu'on ne se fout pas du CA...
    C'est juste un indicateur parmi d'autres donc il ne faut pas se contenter de ne suivre que cela.
  • 31/01/2019 à 12:23
    BREZHONEG
    alerter
    59 millions de boites en moins, ça fait donc 59 millions de 1.02 qu'on n'a pas eu. 2950 euros de moins par pharmacie.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !