19/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), conteste le bilan de la réforme de la rémunération de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) réalisé à partir des données d’IQVIA. « Ce bilan offre une vision partielle de la réalité. En fait il n’y a pas de gain car toutes les ressources analysées dans le cadre de l’observatoire de l’économie entre les acteurs conventionnels, de 2017 à 2020, sont en-deçà de la rémunération de référence de 2016 qui était de 6,673 milliards d’euros », a-t-il expliqué lors de son Afterwork hebdomadaire. Le président de la FSPF demande ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 19/02/2021 à 22:45
    PF
    alerter
    Finalement c'est comme ça qu'on aura la reconnaissance de sa part de son échec. La baseest 2016 pour la simple raison que l'USPO n' pas voulu négocier avec une base qui n'etait pas connue. Pour rappel, les négociations ont débuté début 2017, donc prendre 2017 comme base était plus digne de madame Irma que de gens sérieux qui négocient. En plus, quand on voit 2017 qui aura été une des pires années que la profession ait connue, il est salutaire de ne pas l'avoir prise comme référence.io etait bien plus logique de prendre 2016 -1% que 2017. Ça permet de rattraper une partie de la baisse de 2017. Donc la FSPF demande, sur la base de son échec à elle le déclenchement de la clause de revoyure...merci d'avouer votre échec.si on rajoute que demandrr l'application d'une clause qu'on a refusé de signer...je dois dire que ça ne manque pas d'applomb. En tout cas meric monsieur Besset qui, par la présente reconnait son propre échec
  • 20/02/2021 à 15:26
    BREZHONEG
    alerter
    L'honoraire, cette merveilleuse protection contre la baisse des prix, aurait le gros defaut de ne pas suivre la hausse des coùts des entreprises? D'etre bloqué de chez bloqué quelque soit l'evolution de l'economie si secouée par les financiers?(financiers qui ont besoin de cette instabilité puisque c'est sur les variations qu'ils font leur argent artificiel). Et cette recente religion de l' honoraire a valeur constante "qui est la Verité qui nous sauvera", que fera t elle quand la réapparition de l'Inflation si souhaitée par les banquiers se sera produite? FSPF et USPO, meme reponse, Apres moi, le Deluge?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !