14/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

E-commerce et digitalisation : tout est question de dosage à l’officine

Paris, Hôtel George V, 12 mai 2022, 20 heures 15 pétantes. Un thème un rien poil à gratter, un lieu prestigieux, des intervenants pertinents, un public venu en masse avec la ferme intention de ne pas s’en laisser compter, il n’en fallait pas plus pour faire de la première soirée-débat du cycle « Pharmacie de demain : digitalisation, nouveaux concurrents, même pas peur ! » une parenthèse (très) animée.
Christopher Algadinho

Le e-commerce est-il incontournable, y compris dans le domaine de la santé ? La pharmacie doit-elle se digitaliser à tout prix ? Voici un tout petit échantillon des questions auxquelles les intervenants de la soirée-débat organisée par Le Moniteur des pharmacies et modérée par le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste ont répondu le 12 mai. Face à plus de 200 pharmaciens et étudiants en pharmacie réunis pour l’occasion à l’hôtel George V à Paris.

Avec, en guise de première recommandation, celle de Marc Lolivier, délégué général de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) : ne surtout pas opposer e-commerce et commerce physique. La pharmacie a intérêt à proposer vente et services en ligne. Vente en ligne qui, dans les secteurs les plus matures, représente tout au plus 30 % du chiffre d’affaires. Le constat est le même pour Luc Besançon, délégué général de NèreS, association représentant les laboratoires pharmaceutiques produisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance : les deux activités sont complémentaires et doivent s’inscrire dans la stratégie de l’officine au profit du patient.

Sophie Tallaron, titulaire à Montpezat-sous-Bauzon (Ardèche) et présidente du groupement Pharm-UPP, a incité les pharmaciens à « ne pas rater le train » mais en sachant « doser » la place du numérique dans leur activité et leur pratique. Par exemple, la transmission d’une ordonnance et le click & collect permettent aux patients de récupérer leurs médicaments sans avoir à se déplacer deux fois. Cette transmission d’ordonnance, elle devrait être facilitée dans un premier temps par l’utilisation de Mon espace santé, présenté par Xavier Vitry, directeur de projet à la Délégation ministérielle au numérique en santé. Et dans six mois, comme l’a souligné Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’e-prescription devrait être opérationnelle. Et d’insister sur la nécessité, pour les pharmaciens, d’utiliser les messageries sécurisées, d’abonder Mon espace santé, outil de coordination interprofessionnelle, pour pouvoir vacciner et transmettre les informations aux médecins. D’autant que le déploiement de ces outils numériques par les pharmaciens est inscrit dans la convention nationale pharmaceutique.

Alors la digitalisation de l’officine est-elle indispensable ? « Mille fois oui », a répondu Renaud Nadjahi, vice-président de l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine), « pour la communication de proximité » avec les patients et les autres professionnels de santé. Il distingue néanmoins l’acte de vente, y compris en ligne de la prise en charge du patient.

E-prescription côté patients, e-commerce côté clients illustrent le futur d’un pharmacien docteur et vendeur. Reste que la digitalisation de l’officine et l’ancrage du numérique dans les pratiques suscitent des craintes au sein de la profession comme l’a montré le débat animé au sein de la salle et les mains qui ne cessaient de se lever pour poser des questions après la table-ronde.

Les prochaines dates

- 9 juin 2022 à Lyon (Rhône)

- 22 septembre 2022 à Strasbourg (Bas-Rhin)

- 20 octobre 2022 à Paris

Inscriptions gratuites sur lemoniteurdespharmacies.fr/lesdebats

Les soirées-débats sont organisées avec le soutien institutionnel de Unim, E Santé Robotik, Biogaran et Pharm-UPP.






Magali Clausener et Laurent Lefort

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Faut-il mettre fin à l'obligation vaccinale des soignants ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !