DPC : à quoi faut-il s’attendre en 2022 ? - 09/02/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
09/02/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

DPC : à quoi faut-il s’attendre en 2022 ?

Malgré la crise sanitaire, les pharmaciens titulaires ont trouvé du temps pour répondre à leur obligation de formation de développement professionnel continu (DPC) en 2021. C’est le constat dressé le mardi 8 février par l’Agence nationale du DPC (ANDPC). Et les perspectives pour 2022 ?
Getty Images/iStockphoto

Au cours de l’année 2021, 8 070 titulaires d’officine (seule catégorie professionnelle au sein de l’officine financée par l’ANDPC) ont suivi 10 752 actions de formation, soit une augmentation de 7,4 % par rapport à l’année précédente. « On constate une reprise de l’activité de formation DPC malgré la crise », indique Michèle Lenoir-Salfati, directrice de l’ANDPC « Cette reprise peut, entre autre, s’expliquer par une transformation de l’offre qui s’oriente vers beaucoup plus de distanciel. Ce format semble désormais s’inscrire structurellement dans les habitudes des professionnels de santé ».

Et l’année 2022 s’annonce dense. Elle marque la fin de la période d’obligation triennale. Ainsi, d’ici la fin de l’année, tous les professionnels de santé devront pouvoir justifier la réalisation d’actions de DPC sur la période allant de 2020 à 2022. Le budget de financement a été prévu en conséquence. « Cette année, on s’attend à une montée des inscriptions. Nous sommes prêts, nous saurons accompagner cette dynamique » précise Michèle Lenoir-Salfati. L’Agence rappelle que les professionnels libéraux et salariés sont appelés à ouvrir et compléter leur document de traçabilité qui permet de suivre leur activité de DPC. Ce document numérique est envoyé chaque année aux ordres chargés du contrôle de l’obligation de formation continue.

En outre, la fin de la période triennale implique de nouvelles orientations prioritaires. D’ici début juillet, un arrêté doit fixer la liste des thématiques de DPC prises en charge par l’ANDPC pour les 3 prochaines années (2023-2025). Concernant l’impact potentiel de la certification des professionnels de santé prévue en 2023 sur le DPC, « la certification n’abroge pas l’obligation de DPC. Les professionnels pourront d’ailleurs faire valoir leurs actions de formation. Nous travaillons pour articuler les deux dispositifs », explique la directrice de l’ANDPC.



Alexandra Blanc

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !