11/02/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Laurent Lefort

Alors que l’avenant n° 20 à la convention nationale des pharmaciens sur la dispensation adaptée sera officiellement signé mercredi 12 février 2020 par Gilles Bonnefond, président de l’union des syndicats de pharmaciens d’officine et Nicolas Revel, directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, elle, ne signera pas. Et n’y va pas avec le dos de la cuillère pour le faire savoir dans un courrier du 11 février adressé aux adhérents du syndicat titré " Dispensation adaptée, les pharmaciens deviennent les pantins de la Sécu ". Rôle rabaissé à celui d’un « ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 11/02/2020 à 21:28
    Jarod
    alerter
    Nan mais encore une fois comme pour la MTE vous pensez la haut qu'on a attendu un avenant pour faire de la dispensation adaptée ??? Mais il n'y a pas un officinal dans le tas c'est pas possible !!! Il n'y a aucun qui fait du comptoir dans le lot sinon c'est grave !
  • 11/02/2020 à 22:23
    PF
    alerter
    effectivement Jarod, beaucoup font déjà de la dispensation adaptée... et perdent de l'argent puisqu'ils ne délivrent pas toutes les boites. Il semble donc que la FSPF soit pour bourrer les armoires à médicaments des patients de médicaments inutiles; concernant l'USPO, c'est bien parce que les membres du CA sont au comptoir qu'ils ont voulu que la dispensation adaptée soit rémunérée... au lieu de gratos. Il aurait été plus simple d'un paiement de l'IP direct, mais sans économies réalisées, la CNAM ne peut pas reverser une partie des économies réalisées
  • 12/02/2020 à 08:46
    tnttnt
    alerter
    Et le patient dans tout ça ?
    Je rejoins Jarod, on le fait déjà et c'est normal. C'est notre rôle d'accompagnement des patients. Et le côté financier, c'est peut-être secondaire parfois ?
  • 12/02/2020 à 10:06
    PF
    alerter
    Ah bon ? Donc l'USPO a tort de viuloir faire gagner de l'argent aux pharmaciens qui font bien leur boulot et qui par conséquent perdent de l'argent par rapport à ceux qui préconisent de bourrer les armoires à pharmacies ? Désolée alors, mais rasdurez-vous, pour récupérer une partie de l'argent que nous perdons à faire notre boulit, il faudra toper lors des didpensations, donc ne le faites surtout pas. Juste une question Jarod, vous êtes adjoint ou titulaire ?
  • 12/02/2020 à 11:20
    cf.
    alerter
    La rémunération sur la dispensation adaptée sera fonction de la diminution du nombre de boites constatées vis à vis d'un historique de la pharmacie ? Cela veut dire clairement que seuls les pharmaciens qui délivraient le maximum de boites à chaque ordonnance seront gagnants alors que ceux qui limitaient déjà ces prescriptions car inutiles seront pénalisés... Curieuse conception défendue par Mr Bonnefond..... Pour les années suivantes , je suppose puisqu'on sera au minimum de délivrance, et qu'on ne pourra plus réduire ces prescriptions , on ne gagnera rien...
    Bref encore une usine à gaz inutile inventée par l'UPSO..
  • 12/02/2020 à 11:43
    Nicolas 34
    alerter
    Jarod doit etre assistant. Chaque assistant devrait prendre 5% de part de la pharma pour partager la même problematique que les titulaires, l'endettement !
  • 12/02/2020 à 11:55
    BREZHONEG
    alerter
    Effectivement ,ceux qui ne faisaient pas d'efforts vont gagner ,puis ça va s'arreter, et ceux qui faisaient deja l'effort de poser une question au patient ne vont rien gagner. Ce qui est amusant,comme je l'ai dit ci dessous avant la parution de ce 2eme texte, c'est la decouverte de la Fédé: nous ne sommes pas respectés. Apres 30 ans d'evidente soumission ,le contraire aurait été surprenant.
  • 12/02/2020 à 12:28
    PF
    alerter
    Et non cf. Le calcul d'économies sera global et réparti en fonction du nombre d'IP saisies par les pharmacies. Avant de critiquer les actions, fait lire les textes... c'est mieux. Pourtant ça a été bien expliqué
  • 12/02/2020 à 13:33
    tnttnt
    alerter
    Le problème PF, c'est qu'à un moment tu ne parles que d'argent. Désolé de te dire que pour les anti-douleurs par exemple, j'en discute avec le patient et je lui délivre rarement tout. Alors oui je "perds de l'argent" comme tu le dis si bien mais je m'en fous et c'est l'intérêt du patient qui passe avant tout selon moi.
    Et je suis titulaire avant que tu poses la question...
  • 12/02/2020 à 14:41
    cf
    alerter
    Désolé mais pour moi , le calcul de cette nouvelle ROSP sera impossible à réaliser, car je n'ai pas la grosse tête de PF, peut être...
    De toute façon le pharmacien a l'habitude de perdre de l'argent pour rien ,comme avec les conditionnements trimestriels par exemple.
    Personnellement , je continuerai à faire correctement mon travail, à savoir délivrer uniquement le nombre de boites qui sera nécessaire au patient sans me préoccuper de cette nouvelle ROSP bidon..
  • 12/02/2020 à 19:29
    tnttnt
    alerter
    100% d'accord avec toi cf.
    Sauf que je ne pense pas perdre de l'argent. Je pars du principe que quand tu t'investis pour ton patient, ça finit toujours par payer. C'est une vision à long terme mais j'y crois :D
  • 13/02/2020 à 07:50
    rab74
    alerter
    ce qu'on faisait (et fait toujours) gratuitement quand on avait 45% de marge, est moins facile à faire maintenant sans se poser de question sur le futur de nos entreprises vu les baisses enregistrées ces 3 dernières années (baisses des prix, des marges, des volumes et, déjà, des honoraires). travailler plus pour gagner moins n'est pas le garant d'une sérénité nécessaire à la bonne exécution de nos missions. et, encore, une fois, les gros faiseurs seront mieux rémunérés, tout en pénalisant les autres....sympa!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

La fermeture des commerces non essentiels a-t-elle des conséquences sur votre propre activité économique ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK