Dispensation à l’unité : adoptée par les députés - 13/12/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
13/12/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

Ce 13 décembre 2019, les députés ont adopté en première lecture l’amendement du gouvernement prévoyant la dispensation à l’unité de certains médicaments, « lorsque leur forme pharmaceutique le permet », au plus tard le 1er janvier 2022. La liste des médicaments concernés serait fixée par arrêté.  Un décret devrait aussi préciser « les modalités de conditionnement, d’étiquetage, d’information de l’assuré et de traçabilité ».  Les syndicats de pharmaciens ont immédiatement réagi. « Opposée à la dispensation à l’unité systématique pour tous les médicaments, la FSPF prend acte de cette décision des députés de la restreindre à quelques traitements », écrit la ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 13/12/2019 à 19:42
    lilou 54
    alerter
    Vivement la retraite....
  • 13/12/2019 à 20:06
    lilou 54
    alerter
    Plus sérieusement, on impose la sérialisation et maintenant la dispensation à l’unité. Il y a incohérence me semble-t-il.
  • 13/12/2019 à 22:08
    drlouzou
    alerter
    Notre pays rattrape 50 année de retard
  • 14/12/2019 à 06:29
    Sidonie
    alerter
    Et hop quelques voix écolos en plus. Une usine a gaz supplémentaire, des coûts encore une fois sous estimés, et surtout une incompatibilité avec la sérialisation.
  • 14/12/2019 à 07:29
    rab74
    alerter
    incohérence, acharnement dans l'erreur (les pays qui déconditionnent ont des systèmes sociaux faibles et/ou de gros revenus, des prix de médicaments élevés, et globalement + d'accidents médicamenteux)....être gouvernés par des "hors-sol", en plus en se faisant traiter d'idiots ou de réacs n'a rien d'une sinecure! entre les problèmes de sécurité (traçabilité , contrefaçons +faciles avec du vrac, erreur humaine) , le temps passé et les conditionnements tertiaires, c'est un surcoût minimum de 7 euros par ordonnance (ceux qui sont déjà dans la PDA le savent, comme ils savent que, même avec une PDA cadrée, on a des retours de MNU et des erreurs de prises), et une efficacité écologique de zéro. Mais, bien sûr, ils n'avaient pas prévus de nous payer pour le travail à accomplir....à Noel, je demande un gilet jaune au père fouettard!
  • 14/12/2019 à 12:29
    BREZHONEG
    alerter
    Voila ce qui arrive quand on ne se revolte jamais de maniere organisee et genante. Et ils vous meprisent pour ça , en plus!!!
  • 14/12/2019 à 13:41
    drlouzou
    alerter
    Les Pharmaciens ne disent jamais rien , travaillez plus pour gagner moins .... Plus sérieusement le déconditionnement et la serialisation (comme toutes les nouvelles misions) sont des évolutions incontournables . Les médecins l’ont compris , ils n’acceptent plus de travailler plus .....
  • 14/12/2019 à 18:40
    Nicolas 34
    alerter
    Devant l'avalanche des nouvelles missions gratuites,, plus aucun jeune pharmacien n'achètera nos boutiques et le grand capital n'aura plus qu'à se baisser pour racheter une bouchée de pain nos officines.
  • 14/12/2019 à 18:43
    Dios Mine
    alerter
    Et les syndicats gobent et gobent. Nous sommes une variable d'ajustement et personne ne dit rien .
  • 15/12/2019 à 10:16
    drlouzou
    alerter
    Nicolas 34 et Dios Mine ont raison, les nouvelles missions sont incontournables , mais pourquoi nos syndicats et l’ Ordre ne défendent pas plus nos rémunérations . Ce qui est certains il y aura de moins en moins de pharmaciens à invertir dans la filière officine , d’où l’émergence de chaînes de pharmacie avec des structures de 4 à 16 Mega€ et 4 a 20 pharmaciens par unités
  • 15/12/2019 à 21:17
    Bénédicte Luquet, Pharmacien (autre)
    alerter
    Encore une fois on se fait entuber....mais que font l’Ordre et les syndicats ?
  • 15/12/2019 à 23:33
    sophie69
    alerter
    Les labos vont pouvoir nous vendre leur pillulier à la c...
  • 17/12/2019 à 07:31
    rab74
    alerter
    imaginez une nuit de garde pendant une épidémie de bronchiolite...."revenez dans une une heure, quand j'aurai fini vos petits paquets"...en zône montagne et sous la neige, ça a toutes les chances de bien se passer! les nouvelles missions, ça fait des années qu'on pratique peu ou prou, on a même un peu d'avance; le déconditionnement, c'est de l'assistanat mal placé: pendant qu'on se concentre pour ne pas faire de c...., on ne s'occupe pas spécialement du patient et de ce qu'il a compris, donc pas sûre que ce soit un progrès!
  • 18/12/2019 à 07:35
    beffroi62
    alerter
    pauvres pharmaciens........on va vous plaindre!!!!!
  • 18/12/2019 à 20:19
    Nicolas 34
    alerter
    Mon pauvre beffroi : va dans les facs de pharma ( si tu sais où elle se trouve...) et demandent le nombre detudiants en pharmacie qui choisissent la filière officine et la tu vas comprendre la réalité. Vu la pénibilité, la rémunération qui diminue chaque année, 20 % seulement des étudiants choisissent officine et dans 10 ans on demandera aux pharmaciens indiens, polonais, russes ou maghrébins de venir nous remplacer...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Le mouvement de protestation des médecins nuit-il à l’activité de votre officine ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !