Digitalisation du parcours de soins : la France en retard - 10/07/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
10/07/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Digitalisation du parcours de soins : la France en retard

Digital, digitalisation, numérique, santé, IA, GAFAM, e-santé, DMP istock-metamorworks

Sopra Steria Consulting a réalisé en partenariat avec Ipsos, une enquête sur la digitalisation du parcours de santé dans 6 pays européens : France, Norvège, Royaume-Uni, Allemagne, Belgique et Espagne. L’étude a été menée auprès de 35 experts de la santé et 1 200 citoyens Européens. Plusieurs enseignements sont à tirer de cette grande enquête. Parmi les principaux, on peut citer le fait que la grande majorité des patients est prête, voire en attente, d’un parcours de soins digitalisé et que les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ont déjà pris une avance considérable. Pour autant, les secteurs du médicament, de l’assurance et de la banque sont en train d’investir massivement dans la santé digitale.

Par rapport aux autres pays étudiés, la digitalisation en France est encore limitée. Les experts s’accordent à dire que la France se situe dans la moyenne européenne mais qu’elle est en retard par rapport à ce qu’elle devrait être capable de proposer. Trois phénomènes expliquent cette situation :  une régulation très contraignante ; un manque de volonté politique de prendre des décisions fortes qui s’imposent à tous ; des mentalités complexes à changer, l’échec du DMP pendant près de 15 ans en a été la parfaite illustration. La situation change cependant et l’étude cite notamment le déploiement actuel du DMP, le Système national des données de santé (SNDS), ainsi que l’Espace numérique de santé prévu dans la loi de Santé. Cependant, aucun pays, à l’exception de la Norvège, considéré comme « un modèle de pays digitalisé » par les experts, n’a réussi complètement sa transformation digitale.

Des conditions sont en effet essentielles pour réussir : l’interopérabilité, la volonté des instances nationales de repenser le système de santé via le digital, l’évolution des modèles de financement. Dernier constat : si les pays ne prennent pas le virage du digital, ils risquent de perdre leur souveraineté digitale, notamment face aux GAFAM.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 10/07/2019 à 23:57
    Dios Mine
    alerter
    Plus vite nous numerisons notre parcours de soin et plus rapide sera notre chute. Tous les sites de réservation des rdv medecins travaillent sur le futur flmus ordonnance numérisé et si la pharmacie ne paie pas ces sites pour être référencé, on peut penser que ces sites orienteront d'une manière ou d'une autre ces flux d'ordonnance numérisé vers des pharmacies qui seront abonnés à doctomachin. Puis plus tard pt etre vers amazon. Il faut que l'ordre verrouille pour éviter la création de la gellule sur le même principe que la fourchette.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos équipes sont-elles prêtes à soutenir le mouvement de grève du 30 mai ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !