04/12/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médecin DR

Des inégalités entre départements qui se creusent, plus de médecins spécialistes mais de moins en moins de médecins généralistes en  activité, poursuite de la féminisation du corps médical, recul de l’exercice libéral exclusif, salariat en hausse… Telles sont les principales tendances dévoilées par l’Ordre national des médecins lors de la présentation ce mardi 4 décembre de l’Atlas 2018 de la démographie médicale

Au 1er janvier 2018, on comptait 296 755 médecins inscrits au tableau de l’Ordre soit 5781 de plus qu’en 2017 (+ 1,9 %) et 35 377 de plus qu’en 2010 (+ 11.9 %). Néanmoins, cette hausse des effectifs est en trompe l’œil car elle provient du vivier des retraités actifs qui ne cesse de grossir (+ 43,6 % depuis 2010), tandis que le nombre de médecins en activité régulière est encore en légère baisse en 2017 (- 0,1 % à 198 081). Depuis 2010, le nombre de médecins en activité régulière a diminué de 10 %. Une réduction qui affecte en premier lieu les médecins généralistes (- 0,4 %  par rapport à 2017, - 7,3 %  depuis 2010). A l’inverse, les médecins spécialistes poursuivent leur tendance haussière (+ 4 % en 8 ans). 
Autre enseignement : cette profession se rajeunit légèrement, affichant un âge moyen de 50,8 ans (versus 51,2 ans en 2017), le minimum étant en Ille-et-Vilaine (47,5 ans) et le maximum dans la Creuse (54,7 ans). Mais cela reste insuffisant pour assurer le renouvellement générationnel.  

Tout aussi préoccupantes, malgré les aides incitatives à l’installation, les inégalités de densité médicale s’accentuent autour d’une moyenne qui s’établit à 270,3 médecins pour 100 000 habitants. Ces écarts vont du simple au quadruple, entre l’Eure (154,3 médecins) et la capitale (687).






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 05/12/2018 à 19:08
    BREZHONEG
    alerter
    Toujours la meme tartufferie,personne n(ose designer la Secu comme etant le boulet qui abime lentement mais surement le tissus de professionnels de santé.On a un discours de constatation, qui devrait etre suivi d'un discours de denonciation , puis de propositions.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Votre grossiste-répartiteur vous donne-t-il satisfaction ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK