06/09/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des finances et de la relance, a annoncé la semaine dernière la fin du « quoi qu’il en coûte » et notamment de deux dispositifs phares de soutien aux entreprises : l’aide au paiement des cotisations sociales a été supprimée le 31 août, tandis que le fonds de solidarité expirera en métropole le 30 septembre prochain. Toutefois, ce dernier dispositif sera remplacé à partir du 1er octobre par un dispositif dit "de coûts fixes", destiné à toutes les entreprises dont l’activité reste pénalisée par les restrictions sanitaires. En ce qui concerne l’activité partielle, le régime de droit commun (reste ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 06/09/2021 à 19:57
    Meb
    alerter
    Avec les tests et les vaccins largement facturés, je ne pense pas que vous soyez à plaindre !!
  • 06/09/2021 à 20:22
    Osiris
    alerter
    En 2020, j'ai quand même perdu 12% de CA et j' ai bénéficié d'une aide Cpam qui m'a bien dépanné. Toutes les officines ne font pas les tests ou les vaccins par manque de personnel!
  • 06/09/2021 à 22:08
    Ggilles
    alerter
    C est sur, on n est pas à plaindre : 100000 euro de pge en 2 années pour pouvoir continuer à payer les salaires, plus une chute de 20% du CA, et maintenant on nous emmerdé avec les tests : je les fais, je suis obligé vu ma situation géographique de forte demande.

    Ccl : 1 employée en plus à temps complet et l année prochaine 15000 euros d impôts en plus et 10000 euros d urrssaf.
    Ne comptons pas non plus les 2 ou 3 milliards d euros d économie prévue sur le médicament l année prochaine...
    Alors forcément.... "nous sommes vraiment pas à plaindre Meb !
  • 06/09/2021 à 22:18
    papaver
    alerter
    Si Ggilles va payer 150 000€ d'impot en plus c'est en principe qu'il a gagné plutot bien sa vie, donc oui je vais pas le plaindre...
  • 07/09/2021 à 00:15
    Nicolas 34
    alerter
    @Meb quelle est ta profession ?
  • 07/09/2021 à 09:38
    heula
    alerter
    reste le problème des produits très cher. arrivé mensuellement depuis janvier 2020 un produit à plus de 10.000€ a boosté le chiffre sans marge à suivre
  • 07/09/2021 à 16:03
    glUlysse
    alerter
    Les tests ok, mais alors les vaccins c'est une blague. Même avec un bonne organisation, être rentable sur les vaccins c'est pas facile (ça paie à peine le salaire des professionnels impliqués, et encore).
  • 07/09/2021 à 16:19
    BREZHONEG
    alerter
    Eh non, papaver!!: Ggilles va payer 150 000e d'impots sur la ligne "Benefice fiscal" de son bilan, mais c'est ce qu'il a pu prelever qui le fait vivre, et ça n'est pas du tout le meme montant .Ca figure a la ligne "prelevements personnels de l'exploitant"mais l'Administration fiscale n'utilise pas cette ligne pour mesurer le niveau de vie réel du contribuable.Pourtant,elle utilise les " Signes Exterieurs de richesse.Mais les Signaux Inverses, elle ne connait pas On peut tres bien etre en depot de bilan avec un tres gros benef'.déclaré....s'il y a un tres gros decouvert bancaire !..
  • 07/09/2021 à 18:21
    drlouzou
    alerter
    Pour l’URSSAF et les impôts , le montant de ces prélèvements sont des prélèvements personnels .
  • 07/09/2021 à 18:21
    drlouzou
    alerter
    Pour l’URSSAF et les impôts , le montant de ces prélèvements sont des prélèvements personnels .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pensez-vous que l'arrivée du vaccin de Pfizer va relancer la vaccination contre le Covid-19 dans votre officine ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK