30/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
11e rencontres USPO Magali Clausener

Lors des 11e Rencontres de l’USPO qui se déroulent ce 30 janvier, à Paris, une table-ronde était consacrée aux CPTS ce matin. « Pour une fois, les CPTS ne sont pas une intervention de technocrate, a lancé d’emblée Claude Leicher, président de la Fédération des CPTS. C’est à nous de prendre l’initiative. » Pour Luc Duquesnel, président Les Généralistes-CSMF, les professionnels de santé libéraux doivent « faire évoluer leurs pratiques et passer à une responsabilité collective territoriale », et les CPTS, qui sont « une véritable organisation territoriale » vont le permettre. Catherine Kirnidis, présidente du SNIIL (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux), voit dans les CPTS « une organisation qui va permettre aux infirmiers, en toute légalité et en toute sérénité, de répondre à des situations de soins non programmés pour lesquelles nous sommes sollicités alors que nous ne sommes pas des professionnels de santé de premier recours ». Gilles Bonnefond, président de l’USPO, est également convaincu du bien-fondé des CPTS. Il a réitéré son appel à ce que tous les pharmaciens s’y engagent : « Il y a un vrai challenge. Les CPTS représentent une opportunité, une fenêtre de tir d’un an, mais il faut mettre du contenu derrière ce sigle, mettre en place des projets, sinon les CPTS ne marcheront pas ».

Claude Leicher a de fait insisté sur le fait que les CPTS s’inscrivent dans le champ conventionnel, qui, contrairement à une loi, donne la possibilité d’amender ou de modifier la convention dans l’intérêt des professionnels et de la population. « On compte environ 50 CPTS qui fonctionnent aujourd’hui et entre 200 et 300 projets. La dynamique est rapide mais il faut la lancer auprès des professionnels qui ne s’y sont pas encore intéressés. Les CPTS sont la défense du champ libéral qui permet aussi de s’intéresser à la santé publique », a ajouté Claude Leicher.






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 02/02/2019 à 07:55
    rab74
    alerter
    avec une info complète, concrète et pratique (style mode opératoire) ça n'irait pas plus mal. Pour l'instant, tout ce que j'ai pu lire est un peu fumeux, et ce n'est pas en bossant 60 h par semaine que je vais aller chercher le détail! de grâce, que les syndicats nous passent un mode opératoire concrêt afin que nous puissions nous y mettre réellement et recruter autour de nous!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK