23/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a indiqué le 22 avril 2020 à la Commission des affaires sociales du Sénat que le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 41 milliards d’euros, selon les prévisions révisées (optimistes) du gouvernement. A titre de comparaison, en 2010, au plus fort de la crise financière, le déficit s’était élevé à 28 Mds €.  Ce montant jamais atteint s’explique par l’augmentation des dépenses de santé liées à l’épidémie, mais aussi par la chute des recettes versées à la Sécurité sociale. Pour lutter contre le Covid-19, l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam) ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 23/04/2020 à 20:15
    galenus
    alerter
    Je sens encore que l'officine va en prendre plein la tête !
    Un peu de mathématiques sur un calcul de limite :
    lim (prix des médicaments) = ?
    Déficit sécu -> +infini

    J'ai la solution. C'est 0 !
  • 23/04/2020 à 20:31
    Jean64
    alerter
    Il serait peut-être temps que la façon dont les contributions fiscales des français soient dépensées puisse être transparente et contrôlable par n’importe quel français. Ainsi, nous nous rendrons compte du coût de la santé pour les contribuables ainsi que pour les non-imposés, résidant ou non en France.
  • 24/04/2020 à 06:41
    Sidonie
    alerter
    Nous sommes plutôt face à une baisse des recettes, l'augmentation due au Covid, a sans doute été compensée par la baisse des consultations en ville. Ce qui montre une nouvelle piste d'économies, en supprimant les consultations inutiles. Le médicament ne peut pas tout supporter.
    Peut-être serait'il temps de glisser les recettes sur la TVA sociale, plutôt que continuer à faire supporter la sécurité sociale sur les salaires, et ainsi redevenir compétitifs.
  • 24/04/2020 à 19:08
    BREZHONEG
    alerter
    41 milliards,pour un buget total de 500 passé en OCTOBRE a l; Assemblée, ça fait 8%, ce qui est deja arrivé dans le passé
    On peut trouver de nouvelles ressources en autorisant la Secu a venir rejoindre les nombreux organismes qui vendent de la Complementaires sur leur juteux marché (18% des cotisations en frais de gestion, et la Secu 3.5%-ce qui est deja excessif-) Il y a là un gros gisement d' economies de gestion.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK