25/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro

« Les pharmaciens adjoints comme les préparateurs sont, depuis le début de la crise du Covid-19, très sollicités dans des conditions qui n’ont pas toujours été confortables », concèdent Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). C’est pourquoi, il encourage les employeurs à valoriser les salariés en leur versant la prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat (PEPA) dite « prime Macron ». A l’inverse Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) demande des garanties au gouvernement avant d’encourager ses adhérents dans cette voie.  « Les officines ont perdues entre 25 % et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 26/04/2020 à 10:58
    OJF
    alerter
    La prime doit être versée à tous les salariés.
    J'ai une salariée en arrêt maladie depuis janvier. Il semble qu'il faille lui verser une prime. Cela est injuste vis à vis de ceux qui ont été réellement au comptoir lors du confinement. Du coup, je ne verserai rien à personne. Dommage ! Mon chiffre d'affaires a bien baissé ce qui n'encourageait pas à faire un effort. Et les charges ne baissent pas.
  • 26/04/2020 à 13:00
    brucine
    alerter
    Ce n'est pas tout à fait exact.

    La prime en question peut être modulée en fonction de différents critères, dont la proratisation en fonction du temps de travail effectif (ou l'exposition au public...) dès lors qu'elle n'atteint pas zéro.
  • 26/04/2020 à 14:26
    PhC
    alerter
    Entièrement d'accord avec Brucine
  • 27/05/2020 à 17:29
    Indouya
    alerter
    autant que pharmacienne d’officine au Maroc ,notre chiffre d’affaires a baissé de 40 à 50% en ville et de 60%dans le rural .
    Aucune mesure d’accompagnement de la part de l’état !!! La plupart souffre en silence

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK