18/09/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

Le 17 septembre, Olivier Véran, ministre de la Santé, a présenté les nouvelles mesures prises en France face à la progression de l’épidémie de Covid-19.   Une stratégie inchangée Il a rappelé les 4 piliers de la stratégie française : - les gestes barrières « y compris le port du masque » ; - « tester, alerter, protéger » : à noter le changement de sémantique puisque jusqu’à présent c’était « tester, tracer, isoler » ; - une stratégie différenciée et adaptée à chaque territoire ; - protéger les personnes vulnérables et âgées. « La famille, les rassemblements amicaux sont des lieux massifs de contamination, a déclaré le ministre. Là-aussi les gestes barrières et les réflexes de bon sens sont ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 18/09/2020 à 13:39
    Filsàmaman
    alerter
    Très bel article, on comprend tout !
    Merci Magali Clausener !
  • 18/09/2020 à 13:39
    Filsàmaman
    alerter
    Très bel article, on comprend tout !
    Merci Magali Clausener !
  • 18/09/2020 à 16:27
    roller33
    alerter
    Il est possible « d'armer des lits supplémentaires » à hauteur de 1 000 dans la région prétend le ministre.

    Heu, comment vous dire ?

    Il faudrait expliquer à Mr Veran qu'un lit de réanimation ne s'arme pas qu'avec du matériel.
    Un lit en réanimation répond à plusieurs critères : un lit en tant que tel, bien sûr, mais aussi un appareillage permettant de fournir une assistance respiratoire (généralement appelé respirateur), et du personnel soignant, sous la responsabilité d’un cadre infirmier, à hauteur (minimum) de deux infirmiers pour cinq patients, et d’un aide-soignant pour quatre patients, selon le code de la santé publique ( voire plus en cas de COVID, du moins lors de la 1ère vague avec la nécessité accrue de retourner le malade ).

    Or il est de notoriété publique que les hôpitaux ont le plus grand mal à recruter en raison des mauvaises conditions de travail.

    De plus, toutes les grandes métropoles sont désormais touchées de façon équivalente, ce qui empêchera les transferts inter-régionaux de professionnels de santé et de malades.

    A moins de réactiver les plans blancs, il deviendra impossible de faire face en cas de situation critique.

    Habituellement, l'Occitanie a une capacité de 462 lits en réanimation. Pour faire face au flot de nouveaux patients à traiter, 800 lits sont désormais disponibles théoriquement. Pour info, pour une population équivalente ( 6 millions d'habitants ) le land allemand de Hesse dispose de 4000 lits de réanimation permanents donc opérationnels.

    Il serait temps que nos instances dirigeantes arrêtent d'enfumer la population...
  • 18/09/2020 à 17:45
    roller33
    alerter
    Quand j'ai écrit mon commentaire précédent, je ne pensais pas que cela arriverait aussi vite ( notamment les déprogrammations ):

    Article du Midi Libre du 18 septembre 2020 à 10h30 :

    Face à l'aggravation de l'épidémie de coronavirus et le placement du département de l'Hérault en zone rouge, le CHU de Montpellier a annoncé l'activation du niveau 1 de son plan blanc.

    Ce que cela change

    Le niveau 1 du plan blanc repose ainsi sur trois principes :

    - Réactiver la filière spécifique "respiratoire" mise en place au niveau des urgences Lapeyronie, afin de garantir le maintien de deux circuits de prise en charge des patients séparés entre, d’une part, les urgences respiratoires, d’autre part, les autres urgences.

    - Étendre la capacité d’hospitalisation des maladies infectieuses et tropicales et des soins critiques (réanimation et soins intensifs) en transformant des secteurs en services pouvant accueillir des malades atteints de COVID-19.

    - Déprogrammer de manière ciblée et modérée certaines prises en charge sans perte de chance pour les patients pour pouvoir réaffecter en interne certains professionnels du CHU afin d’accompagner ces réorganisations. À ce stade, aucune activité ne fait l’objet d’un arrêt complet et toutes les missions spécifiques de recours du CHU sont préservées.


Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK