25/03/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

Dès cette semaine, les pharmaciens des Hauts-de-France pourront réaliser des actes de télésoin. L’outil numérique Prédice, développé dans la région avec l’Agence régionale de santé, permettra aux officinaux de contacter par vidéo leurs patients. Un atout dans le contexte actuel. « Nous pourrons nous connecter avec un patient qui a eu une téléconsultation, récupérer son ordonnance et lui expliquer les traitements en direct, comme si nous étions au comptoir », explique Grégory Tempremant, président de l’URPS Pharmaciens des Hauts-de-France. Le pharmacien, titulaire à Comines (Nord), prévoit de développer dans le futur d’autres usages comme la réalisation de séquences d’entretiens pharmaceutiques. 



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 25/03/2020 à 18:51
    drlouzou
    alerter
    Bonjour , quid de la facturation des ordonnances . Pouvons-nous pratiquer la délégation de paiement (Tiers payants) ? Je pense que oui , mais ...
  • 25/03/2020 à 23:41
    brucine
    alerter
    Aux balbutiements de la téléconsultation, elle provenait le plus souvent de médecins délégués par des assureurs, souvent en Grande-Bretagne, et la question ne se posait donc même pas.

    Le hic de la téleconsultation telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui est qu'elle résulte le plus souvent en un mail simple adressé au patient, c'est à dire une vulgaire copie d'ordonnance.

    Ce moyen n'est légalement recevable que s'il est sécurisé, passant par l'envoi du mail directement au pharmacien qui a été choisi par le patient, ou tout au moins sécurisé par la possibilité d'un téléchargement unique, à défaut de quoi je rappelle que les copies ou autres fax ne sont recevables qu'à deux conditions dont au moins une n'existe jamais: l'urgence, et la réception de l'original dans les plus brefs délais, alors même que cette dernière hypothèse n'empêchera pas (sauf fax émanant directement du médecin au pharmacien) tel patient d'exhiber à nouveau sa copie "vierge" ailleurs.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK