01/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

La pandémie fait exploser le nombre de téléconsultations réalisées en France. Ce phénomène, déjà mis en avant par les fournisseurs de solutions de téléconsultations, est également constaté par l’Assurance maladie. Ainsi, selon un communiqué de la Caisse nationale d’assurance maldie en date du 31 mars 2020, durant la seule semaine du 23 mars, 486 369 téléconsultations ont été facturées à l’Assurance Maladie. « Ce chiffre illustre la croissance exponentielle que connaissent les téléconsultations depuis l’annonce du confinement : l’Assurance Maladie en comptabilisait moins de 10 000 par semaine jusque début mars, puis 80 000 la semaine du 16 mars, première semaine ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 01/04/2020 à 11:05
    BREZHONEG
    alerter
    Enfin des vrais chiffres ! C'etait moins de 1% des C. AVANT LA CRISE. Et d'apres les conversations avec les prescripteurs,on verra un retour a la baisse quand le Covid sera oublié.( C'est compliqué et c'est seulement 23 euros....)
  • 01/04/2020 à 11:31
    Dios Mine
    alerter
    La teleconsultation entraînera inexorablement la distribution des medicaments par internet ! Après l'épidémie, j'ai peut que pour financer les hôpitaux, on ne serve encore de variable d'ajustement. Les comparaisons avec les autres pays européens ayant mieux gérés l'épidémie vont aller crescendo .
  • 02/04/2020 à 08:48
    rab74
    alerter
    et pas mal de téléconsultations hors des clous: faites par des médecins anglais ou jersiais, sans aucun examen du patient (tension, cœur...), aboutissant à des prescriptions inadaptées aux traitements habituels du consultant...au comptoir, ça donne "oui vous avez payé 30 euros, mais non, je ne peux pas vous délivrer ce qui est prescrit, pas plus que je ne peux appeler le prescripteur". la loi paraissait bien bordée, mais, sans prévision de sanctions sévères pour les escrocs, le dérapage était couru d'avance! pour ma part, je stocke ces conneries et les transmettrai au CO quand j'aurai le temps.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK