01/10/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Mercredi 30 septembre au soir, les acteurs de la santé avaient rendez-vous avec le Premier ministre Jean Castex et son ministre de la Santé, Olivier Véran. Ce qui a permis aux représentants de la pharmacie d’alerter le gouvernement sur la nécessité d’un texte réglementaire encadrant, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, la distribution et la prise en charge des masques pour les patients les plus fragiles, la distribution des masques issus du stock d’Etat prenant fin bientôt. « Le Premier ministre a promis la publication d’un texte d’ici ce week-end », a expliqué Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 01/10/2020 à 21:35
    roller33
    alerter
    A toutes fins utiles, je rappelle que pour réaliser un prélèvement naso-pharyngé il faut :

    - une surblouse ( si elle n'est pas imperméable, superposer un tablier imperméable )
    - des gants
    - un masque FFP2
    - des lunettes

    Evidemment, si le préposé au prélèvement ne fait pas cela à la chaîne et qu'il lui prend l'envie d'aller délivrer une ordonnance, tous les équipements jetables doivent être jetés, les lunettes désinfectées ainsi que le local.

    Je me demande qui aura la folie d'ouvrir son officine à des hordes de patients symptomatiques venus se faire dépister gratuitement comme c'est le cas actuellement dans les LABM ....
  • 01/10/2020 à 23:53
    Jeum37
    alerter
    Ce rdv était peut-être l’occasion de parler de l’économie de l’officine et d’élargissement des patients qu’on a le droit de vacciner plutôt que d’insister sur des missions qui n’intéressent personne dans la profession...
  • 02/10/2020 à 09:47
    cabernet
    alerter
    Au contraire, je pense que l'officinal a toute sa place dans l'arsenal de mesures et de tests pour lutter contre la covid... nous sommes au service des patients et s'il faut continuer à désinfecter nos locaux, mettre et enlever continuellement nos sur-blouses c'est vraiment peanuts vis à vis du service rendu !
  • 02/10/2020 à 10:28
    toon
    alerter
    je suis pharmacienne salariee et jetrouve dommage pour nos equipes que nous ne touchions aucune prime .j ai fait partie des premieres a faire la vaccination antigrippe .nous voulons une revalorisation de nos salaires ou une prime pour service rendue pour les maux de tete et le stress subit au comptoir .a bonne entendeur salut
  • 02/10/2020 à 10:44
    roller33
    alerter
    Pour info, les pharmaciens participeraient éventuellement à des dépistages sur des personnes symptomatiques par un TROD qui, s'il s'avérait positif, devrait quoi qu'il en soit être confirmé par une PCR réalisée dans un LABM ; donc a priori, on ne pourrait escompter qu'une maigre amélioration sur l'embolisation du dispositif.

    A part le risque de déstabilisation au sein de l'officine au regard du coeur de métier qui occupe largement une journée de travail en période hivernale, accessoirement associé à la vaccination contre la grippe ( effectuée, je suppose, dans le même local que pour un éventuel prélèvement naso-pharyngé ), je ne vois pas ce que la profession a à gagner dans cette nouvelle usine à gaz.
    En théorie, tout cela parait facile à mettre en oeuvre ; dans la vraie vie, cela va conduire au chaos et c'est bien le problème depuis le début avec tous ces effets d'annonce.

    La dernière fois qu'on a fait le coup à la population française, c'est en lui disant que la France était prête avec ces 12000 lits de réanimation ( voire 19000 ) sans s'assurer qu'on aurait le personnel à mettre autour or aujourd'hui plusieurs régions ont réactivé les plans blancs avec déprogrammations à la clef.
    CQFD.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK