28/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) appelle les pharmaciens à contacter par téléphone les patients en ALD qui ne se rendent plus à l’officine et auxquels les officinaux ont dispensé au moins quatre fois le même traitement entre le 1er septembre 2019 et le 29 février 2020.  Ceci pour leur rappeler l’importance du respect de leur traitement, y compris en période d’épidémie ; les inviter à retirer leur traitement habituel à l’officine ou en organisant son portage au domicile, au vu d’une ordonnance en cours de validité ou au moyen du renouvellement exceptionnel lorsque cela est possible ; ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 28/04/2020 à 19:56
    patrice59
    alerter
    Les patients peuvent aussi avoir changé de pharmacie (c'est courant surtout en ce moment) et c'est leur droit.
    Et attention à une interprétation de sollicitation de clientèle.
  • 29/04/2020 à 07:55
    rab74
    alerter
    tout à fait! et heureusement qu'on ne les a pas attendus pour faire de la pédagogie, parce que, 2 mois après le début du grand cirque, il y aurait bien d'autres dégâts! le temps qu'ils réfléchissent, on a déjà délivré un renouvellement spécial...sans compter que, si certains ne sont plus du tout venus, ce ne sont pas forcément ceux dont le N° de telephone est encore actif!
  • 29/04/2020 à 15:21
    idiotduvillage
    alerter
    Je suis effrayé par la méconnaissance montrée sur la segmentation du chiffre d'affaires du réseau :
    - les patients chroniques c'est 18 millions d'assurés dont 15 millions ont plus de 65 ans (sur une population d'environ 17 millions)
    - les porteurs d'ALD c'est 8 millions d'assurés dont 6 millions ont plus de 65 ans
    - 1 patient chronique c'est en moyenne entre 15 et 20 passages par an dans son officine (92% des chroniques déclarent se servir dans une seule pharmacie)
    - ENFIN ET SURTOUT LES PATIENTS CHRONIQUES APPORTENT 90% DU C.A MEDICAMENTS REMBOURSABLES ET NON REMBOURSABLES
  • 29/04/2020 à 15:50
    patrice59
    alerter
    Donc si je comprend bien "idiotduvillage" ce qui motive l'appel téléphonique aux patients chroniques c'est qu'ils "APPORTENT 90% DU C.A MEDICAMENTS REMBOURSABLES ET NON REMBOURSABLES". C'est encore pire que ce je pensais, j'avais naïvement cru que c'était par crainte de déstabilisation de leur pathologie par absence de traitement.
    Tiroir caisse ou santé, je vois où est la seule motivation pour certains.
  • 29/04/2020 à 15:50
    patrice59
    alerter
    Donc si je comprend bien "idiotduvillage" ce qui motive l'appel téléphonique aux patients chroniques c'est qu'ils "APPORTENT 90% DU C.A MEDICAMENTS REMBOURSABLES ET NON REMBOURSABLES". C'est encore pire que ce je pensais, j'avais naïvement cru que c'était par crainte de déstabilisation de leur pathologie par absence de traitement.
    Tiroir caisse ou santé, je vois où est la seule motivation pour certains.
  • 29/04/2020 à 16:09
    idiotduvillage
    alerter
    patrice59 on peut toujours interpréter comme on veut les commentaires, mais quand un patient chronique fréquente son officine entre 15 et 20 fois par an (entre 20 et 25 fois pour un diabétique) croyez vous qu'il soit utile de l'appeler ?
    Ensuite c'est 90% du C.A remboursable et non remboursable du réseau dont je parle, ce qui au niveau d'une officine veut dire que 55% de la fréquentation a au minimum plus de 60 ans, taux qui ne peut être obtenu qu'à la condition de ne se consacrer qu'à la prise en charge des malades qui représentent alors plus de 90% de la fréquentation.
  • 04/05/2020 à 11:35
    rab74
    alerter
    @idiotduvillage: c'est bien ce qu'on disait, quand le travail est bien fait en amont de la crise, le rappel du patient n'est pas souvent nécessaire...sauf pour s'assurer qu'il n'est pas malade si on ne le voit plus. et on n'a pas attendu ce conseil déplacé pour pratiquer! que nos syndicats et instances s'occupent de faire reconnaître le travail accompli au quotidien , en obtenant par ex la prise en charge des livraisons et délivrances à domicile et des PDA, plutôt que venir nous donner des conseils inutiles après plus de 2 mois de combat!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK