Covid-19 : comment se préparer à vacciner les enfants de 5 à 11 ans ? - 27/01/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
27/01/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Covid-19 : comment se préparer à vacciner les enfants de 5 à 11 ans ?

Getty Images/iStockphoto

Les pharmaciens sont autorisés à prescrire et administrer les vaccins anti-Covid-19 pédiatriques chez les enfants de 5 à 11 ans. Les premiers flacons du vaccin Comirnaty pédiatrique (Pfizer/BioNTech), reconnaissables par leurs bouchons oranges, devraient être livrés à partir du vendredi 4 février, pour des rendez-vous possibles dès le lendemain. Le vaccin Comirnaty pédiatrique est trois fois moins dosé que le vaccin Comirnaty pour les 12 ans et plus (bouchon violet).

L’entretien prévaccinal

Un questionnaire prévaccinal est diffusé par le ministère de la Santé. Le pharmacien peut vacciner tous les enfants de 5 à 11 ans excepté ceux présentant un trouble de l'hémostase, ceux ayant des antécédents de syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS) suite à une infection au Covid-19, ceux ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.

L’autorisation parentale

Depuis la publication de la loi du 22 janvier, l’autorisation d’un seul des deux parents suffit à la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans.

« En outre, afin de simplifier l’accès à la vaccination, il n'est pas nécessaire que l’enfant soit accompagné par un de ses parents. La personne qui l'accompagne doit pouvoir établir qu’elle détient l’accord d’un des parents et présenter un formulaire d’autorisation parentale dûment signé par l’un d'entre eux », indique le DGS-Urgent n°2022-15.

Le schéma vaccinal

Pour les jeunes enfants, le schéma vaccinal repose sur 2 injections espacées de 21 jours, mais le délai peut varier de 18 à 24 jours (DGS-Urgent n°2022-04).

Cependant, il est recommandé d’effectuer systématiquement un Trod sérologique avant la première dose, excepté pour les enfants disposant d’une preuve d’infection passée au Covid-19 (résultat de test RT-PCR, antigénique ou sérologique datant de plus de 2 mois). Si le Trod est positif, une seule dose de vaccin sera nécessaire.

Attention, un délai de 2 mois doit être respecté entre une infection au Sars-CoV-2 et une vaccination.

Il n’y a pas de délai à respecter entre la vaccination contre le Covid-19 et les autres vaccins du calendrier vaccinal : rappel contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche des enfants de 6 et 11 ans, la vaccination anti-HPV des enfants de 11 ans.

La reconstitution du vaccin

Chaque flacon de Cormirnaty pédiatrique est reconstitué en ajoutant 1,3 mL de chlorure de sodium à 0,9 % en utilisant une aiguille de 21 G. Le DGS-Urgent n°2021-128 donne la marche à suivre. Dilué, le vaccin prend une coloration blanche à blanc cassé. Un flacon peut contenir 10 à 12 doses.

Le vaccin non ouvert se conserve jusqu'à 10 semaines au réfrigérateur, entre + 2 °C à et + 8 °C. Après dilution, il se conserve 12 heures entre + 2 °C et + 25 °C. 

L’administration

L’effecteur prélève une dose de 0,2 mL (10 µg). Des aiguilles de 16 mm, 25 G de diamètre, seront fournies lors de la livraison des flacons, précise l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) dans son Point Info du 24 janvier.

« Le geste de vaccination ne diffère pas de celui pratiqué pour les personnes de 12 ans et plus », indique le ministère de la Santé. L’injection est intramusculaire, dans le deltoïde.

« Informer l’enfant un peu avant la vaccination, de façon naturelle, sans dramatiser ni surprotéger. Demander à l’enfant de respirer calmement et profondément au moment de l’injection. Après le geste, féliciter l’enfant pour son courage », conseille encore le ministère de la Santé.

La surveillance

Le quart d’heure de surveillance après administration du vaccin est maintenu pour les jeunes enfants.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 27/01/2022 à 19:40
    fflori
    alerter
    A t-on à ce jour une étude d'efficacité du vaccin sur omicron et une idée du nombre de cas grave dû à omicron ? Pour info, omicron représente 95% des cas d'après le laboratoire d'analyses du coin...
  • 27/01/2022 à 19:55
    yanikooos
    alerter
    Perso j arrête les vaccinations covi au printemps
  • 27/01/2022 à 20:04
    rixtou
    alerter
    C'est mort, je vaccine pas les enfants. Déjà les personnes non à risque, ethniquement c'est limite. Les femme enceintes n'en parlons pas.
  • 27/01/2022 à 20:42
    rixtou
    alerter
    *éthiquement
  • 27/01/2022 à 20:54
    Farmassien63
    alerter
    Nous ne vaccinerons pas les enfants.Point barre...
  • 27/01/2022 à 21:41
    hs
    alerter
    Il faut que les pharmaciens se reprennent : il ne faut pas vacciner les enfants. Pour la quasi majorité d'entre eux, ce sont de vraies petites bombes immunitaires : ils ont toutes les armes pour vaincre ce virus pour une très large majorité d'entre eux, ils ont déjà tous rencontré cette famille de virus lors de leur vie sociale et ils doivent en les rencontrant à nouveau utiliser ou encore acquérir une immunité naturelle bien plus riche, plus puissante et plus large que celle fournie par un vaccin ARN. On ne peut vacciner que les enfants présentant de gros facteurs de risques ( obèses, diabétiques, immunodéprimés, handicapés etc... )
  • 27/01/2022 à 22:21
    Cada
    alerter
    Ils sont tous devenus FOUS A LIER
  • 28/01/2022 à 11:02
    smartiz19
    alerter
    Les vaccinations ralentissent à vue d'oeil pour les adultes.

    Et je n'ai pas envie de gaspiller des flacons pour les jeunes enfants. Et je ne souhaite pas en commander.

    Je n'ai eu pour l'instant que 2 demandes, que j'ai orientées vers le centre de vaccination le plus proche.
  • 29/01/2022 à 11:47
    galenus
    alerter
    C'est simple comme bonjour ! C'EST NON !!!
    PAS DE VACCINATION anti-covid CHEZ LES PETITS !!!
  • 29/01/2022 à 16:52
    Czentovich
    alerter
    Deuxième semaine de janvier 979 enfants âgés de 0 à 9 ans ont été hospitalisés, près de 80% d'entre eux ne présentant aucune comorbidité et 9 décès sont survenus depuis le 1er janvier. Si vous ne voyez pas l'intérêt d'une vaccination on ne peut plus rien faire pour vous

    Mais c'est pas grave, envoyez les nous on va les vacciner!!
  • 29/01/2022 à 18:24
    galenus
    alerter
    Je ne savais pas. Je souhaite leur rétablissement rapide à tous.

    Pardon, Grand Maître Czentovich
  • 29/01/2022 à 18:27
    Czentovich
    alerter
    Vous avez raison, j'ai été grand maître pendant mes études ;-)

    Et aux enfants décédés et à leurs parents vous leur souhaitez qqc?
  • 29/01/2022 à 18:28
    galenus
    alerter
    Je pense que votre arrogance ne regarde que vous !
  • 29/01/2022 à 18:40
    Czentovich
    alerter
    Avoir était grand maître lors de mes études n'a aucune importance avec le sujet, et ne me donne pas plus raison que qqn d'autre.

    Par contre vous pouvez peut être répondre à cette question, qui est plus importante : "aux enfants décédés et à leurs parents vous leur souhaitez qqc?"

    Vous ne trouvez pas dommage de voir des enfants mourir alors qu'un solution existe?
  • 29/01/2022 à 19:08
    galenus
    alerter
    Et au patients atteints de Covid grave ou décédés avec 3 doses de vaccin, voire 4, vous leur dites quoi ? Hein ?
    Si je rentre dans votre petit jeu.

    D'aller se faire mettre une cinquième dose ?

    Tous les jours des gens meurent, adultes et enfants, malheureusement, atteints du Covid ou pas !
  • 29/01/2022 à 19:09
    Cada
    alerter
    czentovich,

    Quelle est la source des chiffres que vous avancez ?
  • 29/01/2022 à 19:22
    Czentovich
    alerter
    Santé publique France
  • 29/01/2022 à 22:37
    Czentovich
    alerter
    @galenus

    Aucun rapport encore une fois! La vaccination limite les formes graves et donc les décès mais ne les empêche pas à 100%. Je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué à comprendre! La vaccination ne sauvera pas tout le monde mais elle reste très efficace
    Dire le contraire est absurde
  • 30/01/2022 à 11:00
    galenus
    alerter
    Bien ! Vous êtes trop intelligent…
  • 30/01/2022 à 11:10
    cpvxo
    alerter
    Moi si je vaccinerai les enfants.
  • 30/01/2022 à 11:56
    Yanikoos
    alerter
    Vous parlez comme si vous étiez obligés. Et bnvous faites valoir vos connaissances comme si vous saviez tout. Moi perso j ai dit que j arrête les vaccinations adultes comme enfants ce printemps parceque je suis fatigué. J ai fait ma part de pharmacien la médecine de guerre ça fait 2 ans que je la pratique. Toute les guerres finissent un Jour. Je vaccinerai mes enfants moi même je laisse le soin aux autorités de faire le reste

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !